TEASING - Montréal, 2048.

Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont de chair, de métal, ou bien encore métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individus trop pressés, croisant l’autre sans même le regarder. C’est une tourbe de bras et de jambes. D’identités.
Certains sont riches. D’autres sont pauvres. Loin du manichéisme, ils manipulent, écrasent. Grondent, se révoltent. Se soumettent ou subissent. Ignorent et se contentent d’avancer. Ils vivent, se confrontent et se répondent car cette foule polymorphe, insaisissable, est l’essence même du mouvement.
C’est la danse des humanités.
De notre société.
Staff
Léandre Luissier - L'Archiviste
DC : Johann Keegan - Logan Duval
Fondateur & graphiste - Présent

Les figures de l'ombre
Nouveautés

▬ 06/18 :Lancement de Human Outside, pour les deux ans du forum ! C'est un grand remaniement qui n'attend plus que vous ♥
Prédéfinis

OVERWATCH : THE RECALL
 :: Hors RP :: Archives

Mails : 509
avatar
Ven 9 Juin - 11:58




Il y a plus de trente ans maintenant, dans un contexte où l’industrie de la cybernétique ne cessait de se révéler indispensable dans l’élaboration d’outils d’avenir, naissaient les omniacs. Véritables soldats robotiques infatigables abreuvant une industrie avide de main d’œuvre efficace, ils se trouvaient aussi utiles dans la manutention que dans le service hôtelier, aussi utiles dans la maçonnerie que dans l’aide à la personne… Seulement les omniacs se soulevèrent, créant des armées aux quatre coins du monde et débutèrent des attaques de grande ampleur. Les omniacs étaient fabriqués dans des usines disséminées autour de la planète ; les omniums. La Russie fut la première à essuyer leurs assauts Rapidement ensuite, les pays alentours. Le conflit se propagea rapidement aux deux hémisphères. [suite]


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Hors RP :: Archives
OVERWATCH : THE RECALL

Sauter vers: