TEASING - Montréal, 2048.

Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont de chair, de métal, ou bien encore métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individus trop pressés, croisant l’autre sans même le regarder. C’est une tourbe de bras et de jambes. D’identités.
Certains sont riches. D’autres sont pauvres. Loin du manichéisme, ils manipulent, écrasent. Grondent, se révoltent. Se soumettent ou subissent. Ignorent et se contentent d’avancer. Ils vivent, se confrontent et se répondent car cette foule polymorphe, insaisissable, est l’essence même du mouvement.
C’est la danse des humanités.
De notre société.
Staff
Léandre Luissier - L'Archiviste
DC : Johann Keegan - Logan Duval
Fondateur & graphiste - Présent

Les figures de l'ombre
Nouveautés

▬ 06/18 :Lancement de Human Outside, pour les deux ans du forum ! C'est un grand remaniement qui n'attend plus que vous ♥
Prédéfinis

Everything Is Magical -Johann Keegan
 :: Personnages :: Identification :: Validés

Mails : 23
Double-compte : Léandre et Logan
Surnom : Jo'
Emploi/loisirs : Doctorant en theologie / musicien de rue / cultivateur de cannabis
avatar
Mer 21 Fév - 16:33


NOM : Keegan
PRENOM : Johann
SURNOM : Jo’
ÂGE : 24
METIER/OCCUPATION : doctorant en théologie / Musicien de rue / cultivateur de cannabis éthique
NATIONALITE : Canadienne et irlandais

Exovedat

Infos diverses et variées



1m83 X rouquin à deads et perles X yeux bleus clair X regard doux et vif, espiégle X tâches de rousseurs X tatouage composé de bandes linéaires et géométriques sur le bras droit X écarteurs et boucles aux oreilles X bouc qu’il entretient  et où sont accrochés deux petites perles de bois

Habile X intelligent X perspicace X décontracté X posé X solaire X accessible X  libre X philosophe X adaptable X humble X passionné

Caractère et cadre familial
- Jo est depuis toujours hyper-sensible. C’est une éponge émotionnelle, un ancien grand-anxieux, et un cœur trop tendre qui refuse d’écraser les araignées dans son appart. Pour survivre, il a appris à mettre de la distance entre lui et les gens, à rire et relativiser les soucis de la vie.
Il  a néanmoins beaucoup souffert de cela enfant, son père supportant mal cette « fragilité émotionnelle », celui-ci insultant régulièrement son fils dans la volonté de le « renforcer ».

- Jo, depuis tout petit, pose trop de questions sans réponse. Il s’interroge sur la vie, la mort, la religion, les droits de chacun. Il comprend trop vite, trop facilement, s’ennuie rapidement. C’est un penseur et si sa mère en est plutôt fière, cela irrite son père qui ne veut pas d’humaniste dans la famille et le considère comme « son fils raté »

- Jusqu’à la fin du primaire, Jo’ a essayé de gagner le regard de son père, qu’il soit fier de lui. Il a abandonné ensuite, comprenant que si cet homme, ce chef d’entreprise tout puissant, était aussi respecté, cela venait du fait qu’aucun amour  ni pitié ne venait entraver ses actions.
Depuis, Jo trouve son père pathétique. Il lui obéit à demi-mot et avec une subtile impertinence, fait au mieux sans trop se fouler dans l’espoir qu’un jour son père soit obligé de reconnaître que son fils a de la valeur.

- Il s’est toujours marginalisé et depuis quelques années, a décidé de vivre en dehors des conventions, sans frontière à son envie car la raison sociale est la première des prisons.

- Il tient un carnet de « règles non obligatoires pour une saine vie » où il a par exemple noté qu’ « Assumer ses flatulences en public en les accompagnant d’un dialogue ouvert est un bon moyen de faire réfléchir autrui ».

Thèse silencieuse, musique impérieuse et idées fumeuses

- A la fin du cégep, sous la demande de son père, il a rejoint l’université. Pas en étude de droit –de manipulation- comme le souhaitait son paternel, mais en étude de théologie. Disserter sur l’existence absurdes de dieux fictifs créés uniquement pour rassurer et soumettre des humains crédules, ça avait quelque chose de trop drôle et fascinant pour passer à côté. Et puis en théologie, il n’y avait personne pour critiquer ses sarouels et ses dreads, attirail qui ne serait surement pas passé en droit.
Son père, à son habitude, avait été déçu par ce choix rebelle et l’avait forcé à continuer jusqu’à son doctorat, ultimatum sous lequel Johann avait souri avant d’hocher la tête sous un « ok ».

-Pied de nez à son paternel et à son entreprise de production et de vente d’androïde, il a choisi comme sujet de thèse « L’androide, nouvelle icone de perfection et prophéte à venir ? ».
- Pour le besoin de sa thèse, il s’intéresse de prêt à la secte Lilium, au mouvement exovedat et pro-androide.
- S’il ne se bat pas pour les droits des androïdes, il pense, d’un point de vue philosophique et sociologique, que  certains androides devraient être considérés comme des « êtres vivants » ayant une intelligence propre, des capacités d’évoluer.  Le fonctionnement d’un cerveau et d’un processeur, d’un corps de chair et de synthèse et la construction identitaire chez homme et machine étant au final identiques. Change juste la façon les procédés de créations.  

-Insomniaque et drogué au café, il bosse sa thèse chaque jour jusqu’à 2 ou 3 heures du mat et, une fois ses notes et recherches refermées, s’endort toujours sous la fumée d’un bon joint.

- Son doctorat en poche, il espère que son père lui foutra enfin la paix. Par ailleurs, dans le but d’avoir d’avantage de temps pour la musique, il souhaite se planquer derrière un poste tranquillou et bien payé d’enseignant chercheur.

- Poly-instrumentaliste. Il a commencé le piano à 4 ans mais arrivé mi-secondaire,  après 10 ans de cours, a souhaité arrêté. Il joue occasionnellement à présent pour se détendre, gratte pas mal depuis et s’est mis à collectionner et à s’essayer à d’autres instruments plus ou moins atypiques comme l’harmonica, le hang, l’harpe de verre, le shamisen, l'arbrasson et pas mal d’instruments de percussions divers et variés. Il rêve un jour de s’acheter un harmonica de verre.

- Complètement obsédé et habité par la musique, le rythme, les harmonies, la performance musicale et le son. Seul ou accompagné, il joue quotidiennement au minimum trois à quatre heures, souvent dans la rue et peut passer d’un calme olympien à l’expression même de l’énergie pure en changeant d’instrument.  
Il commence d'ailleurs à être bien connu dans les rues ou les parcs de Montréal.

- Depuis 4 ans, suite aux remarques de son père lui reprochant de ne pas gagner un rond, et pour se positionner en opposition au lobby du cannabis, il cultive quelques pieds de cannabis bio et ethique dans son appart.
Ça a rendu fou son paternel dans un premier temps, mais devant le succès de la petite entreprise, il a fini par accepter le business de son fils.

- Possède pour sa culture indoor deux petites pièces entièrement équipée, celles-ci faisant au total une dizaine de mètres carrés. Il y produit du « cannabis indica » ( effet « stoned ») et du « cannabis sativa » (effet « high ») de très bonne qualité et issus de culture biologique car les « petites exploitations artisanales  sont d’avantages rentables quand le client est prêt à mettre cher ». La weed , c’est un luxe.  

Autres choses (in)dispensables
- A un unique frère ainé, Gaylord, fils parfait et bras droit de son père dans l’entreprise . Malgré leurs différences, ils s’entendent plutôt bien et Gaylord est toujours (relativement) patient avec son cadet qui aime à le taquiner
- Boit, fume, rigole beaucoup.
- Peut être complètement con, déraisonnable et immature. Surtout quand il est défoncé.
- Bouge tout le temps les doigts et les mains. Il pianote souvent dans le vide, choppe et joue avec n'importe quoi.
- Ses massages sont orgasmiques. On lui dit souvent qu'il a raté sa vocation.
- Coince un tas de trucs dans ses dreads. Un jour, il s'en ai cramé une en y mettant un joint mal éteint.
-Son ouverture d’esprit et sa compréhension globale des choses en a décontenancé plus d’un. Surtout accompagné de sa modestie.
- Hétérosexuel qui se fout des conventions. Il aime enlacer ses potes, les masser, les embrasser quand il est joyeux et bourré. Il défend les droits LGBT et l’écologie par conviction. Un vrai Hippie.



Avis sur les grands groupes

Quel est votre avis par rapport aux Androïdes ? Ils sont fascinants, héritiers et enfants de la richesse et de la complexité de l’homme.  
Quel est votre avis par rapport aux Humains ? Une des plus grandes sources de richesse en ce monde. Chaque facette l’intéresse et il en aime de nombreuses, se bat contre d’autres.
Quel est votre avis par rapport aux Réfractaires ? C’est un point de vue qui possède du bon et du mauvais. Du raisonnable et du moins raisonnable. Il est d’accord sur certains arguments comme leur impact écologique  et social souvent négatif mais leur façon de voir souvent conservatrice le dérange.
Quel est votre avis par rapport aux Exovedat ?  L’idée de droits  universels de l’androide est une hérésie à son regard mais il est certain que l’intelligence artificielle est le futur de l’homme dans la mesure où elle reste contrôlée. Philosophiquement, il est donc plutôt exovedat même si son positionnement n’est ni strict ni radical.
Quel est votre avis par rapport aux Artilect ? Existent-ils ou non, Jo’ n’en sait rien. Il pense que si cela n’est pas encore le cas aujourd’hui, ils existeront un jour. C’est l’évolution logique.

Histoire

Juin 2031  - Johann, 7 ans
« Johann, arrête de pleurer. Tu es grand maintenant et les hommes ne pleurent pas. C’était qu’un clebs errant, on s’en fout. »

Le ton de son père avait été impératif et le petit, effrayé et conscient qu’il « faisait mal », de plus belle, s’était remis à pleurer devant la dépouille du chien tout juste tué. C’est son père qui s’en était occupé deux minutes avant d’un coup de pelle dans la tête. Car de toute façon il était blessé et n’avait rien à foutre là. Voila ce qu’il avait dit de son ton sec. C’était sa raison, celle qui n’avait pas empêché Johann d’éclater en sanglot, de questionner encore et encore sur cette mort jusqu’à ce
que chaque visage, muet, ne se détourne.

-------------------------------------------

Novembre 2033 – Johann, 9 ans
« Johann, je tenais à vous féliciter pour votre dernière rédaction, elle est d’un rare esprit pour une jeune âme de votre âge. Comme on ne vous entend jamais participer en classe, je ne me doutais pas  chez vous d’un tel potentiel.»

L’enfant avait remercié d’un geste de tête réservé le vieil instituteur et été retourné à sa place, fixant par la fenêtre la cours extérieure paisible. Il avait alors neuf ans et l’année suivante, après des tests de QI l’évaluant à 145, avait intégré un école spécialisé pour enfant précoce. Ça avait été une très grande fierté pour son père et sa famille qui, de la douance n’avait retenu que l’apparente intelligence.


-------------------------------------------

avril 2041 – Jo’, 17 ans
« Johann, ostie de marde, décrisse s'te piano et va bosser  où tu n’iras jamais à l’Université.»

Son père était rentré dans la chambre sans toquer ni prévenir, la bouche plein de mots durs et l’haleine empestant l’alcool, l’homme ayant certainement trop bu ce soir à sa conseil .  
Johann, s’était retourné et comme il le faisait depuis des années, sans la moindre agressivité ni provocation, avait répliqué un « très bien ». Le paternel avait grogné entre ses dents et avait quitté la chambre, claquant la porte sous un « t’es vraiment la honte de la famille. ».
Le garçon avait soupiré, las, et avait branché son casque sur le piano avant de se remettre à jouer.
Ces mots lâchés comme une bombe, il les avait entendu tant de fois au cours de sa vie qu’il n’y prêtait plus attention à présent, s'en amusant même car cette "honte" était ce qui le rendait différent, fier, impertinent.
Libre d'eux.


-------------------------------------------

Decembre 2044 – 20 ans
"Jo’,j’t’aime. J’suis folle quand tu m’caresses et j’crois j’aimerais bien être un tes instruments. "

Elle l’avait embrassé, il avait éclaté de rire et ils s’étaient aimé jusqu’à ne plus pouvoir bouger.
Ça avait été un shoot d’endorphines, une dépendance de quelques mois qui avait fini en redescendante amère quand la nana lui avait expliqué ne plus supporter le fait que la musique soit pour lui une amante si prenante.
Elle l’avait quitté sans rien dire de plus et il s’était retrouvé seul, comme un con trop tôt sevré. Il avait fumé pour combler le manque et oublier. Des cigarettes puis des joints.
Trop. Jusqu’à en vomir mais n’en avoir rien à foutre.  Plus rien à foutre d’elle car il restait toujours la fumée.  

Ça avait été le début des insomnies et  des joints de « bonne nuit ».

-------------------------------------------

Janvier 2048
« Bonjour jeune homme. J’m’appelle Samantha, j’ui la vieille du carrefour. J’peux m’asseoir à côté de vous ?  Il fait un froid d’canard et votre musique, elle réchauffe le cœur. »

Johann avait levé les yeux vers la voix et avait découvert un visage abimé par la rue. Il avait acquiescé sous un sourire et avait laissé la vieille mendiante s’installer à ses côtés.
Elle puait la crasse et la pisse et quelques passants arrêtés l’instant d’avant avaient repris leur route, incommodés par l’odeur. Lui n’avait rien changé, continuant à chanter, caresser, frapper, frôler la surface de son instrument.
Leader ou paria, chacun avait le droit à un rayon de soleil.

C’était là toute l’âme de la rue, son énergie de vie.

Derrière l'écran

PSEUDO : Léandre
ÂGE : 23
OÙ AS-TU CONNU EXANTROP ? J’en suis le maitttrreee
AVATAR : OC de littleUlvar
UN PETIT MOT ? C’est pas sérieux. C’est pas sérieux. C’est pas sérieux. Rho et puis merde.

Mails : 76
Double-compte : //
Surnom : Eli'
Age du Montréalais : 33
Portrait robot :


°Carte d'Identité° °#3399ff°
avatar
Mer 21 Fév - 16:53
Validation

Eh bien c'est pas sérieux tout ça ce quatrième compte !
J'aime beaucoup ton perso comme t'as pu voir. :p
Il est très coloré ! J'en serai presque jaloux parce que t'as fais plein de personnages vraiment cool, et ta présentation est très agréable à lire.
S'il a besoin de câlinou pour quand son père est insensible, je suis là. /meurt/
NO HOMO évidemment. ;D

Voilà ! Maintenant tu es validé(e) ! Ton avatar et ton métier ont été ajouté automatiquement aux listes de référencement.

▬ Dans les plus bref délais ton dossier personnel sera créé ICI et tu pourras en faire ce que tu veux (explications).
▬ Si tu n'es pas SDF tu peux aller faire ta demande de logement.
▬ Et comme un androïde a normalement un propriétaire tu peux aller faire un tour sur ce sujet pour te trouver un propriétaire ou un androïde si tu es humain.
▬ Tu peux bien évidemment faire des demandes de RP, vérifie juste les demandes précédentes au cas où il y aurait compatibilité des demandes !
▬ Pour encourager les membres à s'impliquer dans le développement du forum, la partie secréte où sont gérés les events et les intrigues à venir t'est ouverte -selon ta volonté-. Tu peux ainsi donner ton avis, enrichir les idées ou juste regarder. Il suffit d'en faire la demande par MP à Léandre.
▬ Vous pouvez aussi participer aux différents petits jeux et événement hors IRL dans la partie Animation et gagner des dollars pour avoir des lots!


Merci !:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Mails : 23
Double-compte : Léandre et Logan
Surnom : Jo'
Emploi/loisirs : Doctorant en theologie / musicien de rue / cultivateur de cannabis
avatar
Mer 21 Fév - 17:14
nohomo

/sors/

(en vrai, je crois qu'eli est trop coincé pour que Jo' ait envie de le hug XD)
Et george va être supprimé donc ça fera bientôt que trois persos!
Heureuse que mon hippie te plaise ♥️
(et bravo pour ta première validation!)
Mails : 76
Double-compte : //
Surnom : Eli'
Age du Montréalais : 33
Portrait robot :


°Carte d'Identité° °#3399ff°
avatar
Mer 21 Fév - 21:57
Je parlais de moi "moi" ! J'offre toujours des câlins aux nécessiteux. /pan/
Je suis gentil comme ça. :p

Envoyé depuis l'appli Topic'it


Merci !:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Personnages :: Identification :: Validés
Everything Is Magical -Johann Keegan

Sauter vers: