TEASING - Montréal, 2048.

Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont de chair, de métal, ou bien encore métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individus trop pressés, croisant l’autre sans même le regarder. C’est une tourbe de bras et de jambes. D’identités.
Certains sont riches. D’autres sont pauvres. Loin du manichéisme, ils manipulent, écrasent. Grondent, se révoltent. Se soumettent ou subissent. Ignorent et se contentent d’avancer. Ils vivent, se confrontent et se répondent car cette foule polymorphe, insaisissable, est l’essence même du mouvement.
C’est la danse des humanités.
De notre société.
Staff
Léandre Luissier - L'Archiviste
DC : Johann Keegan - Logan Duval
Fondateur & graphiste - Présent

Les figures de l'ombre
Nouveautés

▬ 06/18 :Lancement de Human Outside, pour les deux ans du forum ! C'est un grand remaniement qui n'attend plus que vous ♥
Prédéfinis

Karma is a biatch
 :: Personnages :: Identification :: Validés

Mails : 5
Double-compte : test
avatar
Jeu 22 Fév - 15:11
Fiche type & Explications



NOM : Dasilva
PRENOM :  Nahele
SURNOM : écrire ici
ÂGE : 27 ans
METIER/OCCUPATION : Vendeur en articles de sport.
NATIONALITE : Québécois

Humain

Caractère & Physique

« Vous avez une majorité de triangles,
Vous êtes une personne positive, toujours tournée vers la recherche de l’équilibre émotionnel et spirituel. De nature curieuse vous aimez à vous intéresser à divers sujets quoique vous délaissiez un peu les sciences. Un peu tête en l’air, parfois dans votre monde, vous avez besoin d’être ramené sur Terre de temps à autre. Vous avez des difficultés à vous lier aux autres, sans doute par un manque d’investissement dans vos relations. Vous êtes de bonne compagnie mais pas forcément LA personne à contacter en cas de besoin. Faites attention à corriger rapidement ce travers au risque de finir seul !
Votre nature calme peut parfois disparaitre lorsque le stress et les situations conflictuelles trop fortes exercent une grande pression sur votre mental. En ces rares occasions votre colère explose comme un volcan, vous laissez sortir les émotions négatives que vous n’arrivez pas à chasser. Puis une fois la tension apaisée vous retournez à votre état normal jusqu’à la prochaine explosion. Ce refoulement peut causer bien des soucis à votre santé, ménagez-vous !
Consciencieux dans votre travail vous avez à cœur de gagner le respect de vos pairs. Votre investissement l’emporte parfois au détriment de votre vie privée. Là encore attention, le travail ne suffit pas à faire votre bonheur !
»

- N’importe quoi !


Patient : Dasilva N.
- 1.76m, 68kg, cheveux roux, yeux verts.
- Oreille droite percée, tatouage de salamandre sur l'aine côté gauche.
- Pas d'allergies connues.
- Vaccins à jour.
- Ancien fumeur.

Informations en vrac


- Il est aveugle depuis peu et même s’il fait tout pour rester joyeux et optimiste, il le vit très mal.
- Il doit faire de la rééducation de la jambe droite et se déplace avec une canne pour le moment, ça lui donne un côté Docteur House mais en moins House quoi.
- Doit reprendre le sport parce qu'il a beaucoup trop fondu avec toute cette histoire. Et manger aussi, manger c'est bien.
- Aime : la musique, le cinéma, manger, courir (lol), pêcher, collectionner les plantes BEAUCOUP de plantes, les poissons, la mangue.
- N’aime pas : les brocolis ces légumes de l’enfer, les bugs informatiques, quand il n’y a plus de café dans la machine à café, le bleu (relol), danser (ahah des barres).
- Fils unique né de l’union improbable d’un professeur d’anthropologie (Thomas) et d’un buffle (Kaytlin) boulangère-pâtissière de profession.
- Son récent accident influe sur son caractère. Il traverse ce qu'on appelle une "crise existentielle".

Avis sur les grands groupes

Quel est votre avis par rapport aux Androïdes ?
Faut vivre avec son temps, j'ai rien contre eux et ils facilitent bien la vie.
Quel est votre avis par rapport aux Humains ?
Vous en avez de ces questions vous ! J'en sais rien moi ... Les humains c'est vachement bien ? Ca rime en plus. Disons que faut bien faire avec, ça va être compliqué de s'en débarrasser rapport au fait qu'ils sont hyper nombreux. En vrai ça dépend du spécimen d'humain sur lequel je tombe. Il y en a des biens, et il y a des connards.
Quel est votre avis par rapport aux Réfractaires ?
Beaucoup de bruit pour rien.
Quel est votre avis par rapport aux Exovedat ?
Pff c'est un peu pareil. Je suis pas dans la défense d'une cause alors bon. Si la cause animale à la rigueur. Mais voilà je suis pas un activiste moi, traitez-moi d'égoïste c'est sûrement vrai. Je vous avoue que j'ai d'autres problèmes dans ma vie autrement plus urgent que la prise de position dans un débat sociétal.
Quel est votre avis par rapport aux Artilect ?
Je ne crois que ce que je vois, ah ah ! Non mais quel humour !

Histoire


Il y a des jours où tout se passe bien, t’as la win, tu te crois maître de l’univers ou super-héro. Il y a les jours où tu te dis que jamais tu aurais dû sortir de ton lit. Et puis il y a les jours où t’as tellement la poisse, mais genre tellement, que tu te demandes si dans une ancienne vie t’étais pas tueur en série pour mériter un tel acharnement karmique. Ca, c’est la vie de Nahele.

Encore avant.
Rien que le prénom déjà. Bon on aurait pu s’attendre à pire, on a bien eu la mode des Lou, Cerise, Kilian et autre Jean-Kevin. Nahele en soit ça passe, c’est pas courant mais ça passe. Ca fait fille, mais ça passe. Merci maman et ses ancêtres soi-disant amérindiens, paraîtrait que dans sa famille il est coutume d’avoir un deuxième prénom en rapport avec les anciens. Il a donc échappé à Gérard Nahele Dasilva, Paul Nahele Dasilva ou encore Valentin Nahele Dasilva ce qui aurait été le pire. Comme ses parents n’ont jamais pu se mettre d’accord sur un premier prénom potable ils ont laissé tomber pour ne garder que le second qui du coup est devenu le premier. Ça se présentait déjà bien à la naissance m’voyez.
Il est fil unique, encore heureux parce que bon on se dit que le deuxième aurait écopé de bien pire niveau prénom. A l’école ça se passait plutôt bien. Sans être un élève brillant il s’en sortait assez pour faire la fierté de ses parents. En plus il était copain avec tout le monde. En même temps il était du genre à accepter de prêter les Lego pour la construction d’un super château fort, forcément ça créé des liens. Et puis c’était un as de la gommette.  Il arrivait à en mettre sur les visages de tout le monde même de la maîtresse, ça en impose tout de suite. Les choses se sont un peu corsées par la suite, quand il est arrivé chez les grands. La primaire c’était facile tout le monde se connaissait. Mais après … ah après ! Après il y avait les grands qui se moquaient de lui parce qu’il était tout petit, tout frêle, qu’il avait un prénom bizarre et qu’il faisait très fille quand même. En plus ça tombait bien parce que Nahele il disait jamais rien quand on l’enfermait dans une poubelle, il faisait toujours semblant d’être content et c’était pas une balance. La victime parfaite. Jusqu’au jour où sa mère découvrit  le pot aux roses. Et sa mère … comment dire ? D’un côté il y avait son père, la force tranquille. Un homme posé, calme, un universitaire très dans la discussion, très dans la communication, très dans la médiation. Et de l’autre, sa mère, le buffle. Vous avez déjà essayé de fuir un buffle lancé sur vous avec pour seul objectif celui de vous encorner ? C’est ce qui s’est passé. Elle a encorné les trois petits cons qui rackettaient et harcelaient son fils adoré. Et leurs parents aussi. Parce que, je cite : « quand on est des parents incompétents que la loi a pas interdit de procréer forcément faut pas s’attendre à ce que la progéniture soit autre chose que de la racaille sans avenir ! » Nahele était là le jour où sa mère a hurlé toutes ces horreurs dans le bureau du proviseur. Il était enfoncé dans son siège, mort de honte, et aussi un peu admiratif quand même il fallait bien l’avouer.  L’affaire eut au moins le mérite qu’on lui foute une paix royale.

Avant.
En grandissant, et à l’adolescence, Nahele est entré dans sa période « petit  con ». On l’a tous eu. Lui il fréquentait les gens pas toujours fréquentables, il faisait le mur, il buvait, il fumait, et bon sang heureusement qu’on l’avait suffisamment effrayé avec les MST et les enfants pour qu’il se protège parce qu’il collectionnait les conquêtes comme d’autres collectionnaient les timbres. Ah il l’aimait sa petite image de bad boy ça oui. Alors le Karma décida de lui rappeler qu’au grand loto de l’univers il n’avait clairement pas tiré le bon numéro.
Nahele avait déjà l’habitude qu’il lui arrive des choses étranges, qu’on qualifiait de « pas de chance ». Après tout, à qui ça n’était jamais arrivé de se faire attaquer par des oiseaux au moment de remplir la mangeoire ? On a tous déjà oublié son maillot de bain en allant à la piscine et donc la baignade devait se faire en caleçon, le caleçon ridicule avec des lapins dessus, décoloré. Et puis franchement, ce moment où tu t’appuies sur la table qui se brise et te fait tomber tête la première dans le gâteau de mariage de tata Laura, on l’a tous vécu. Afin de le ramener dans le droit chemin, le Karma frappa fort.
C’était une nuit où ce petit merdeux avait voulu jouer les paons devant ses amis pas vraiment amis. Il était question d’un cambriolage, oui quand on est jeune on est con. Les lieux avaient été repérés, tout devait bien se passer. Leur cible : une boulangerie du quartier. Nahele, s’il avait prêté plus attention à sa vie de famille de l’époque, aurait tilté qu’il s’agissait de celle où travaillait sa mère. Il se serait également souvenu qu’elle travaillait tard ce jour-là pour les commandes de Pâques qui ne tarderaient pas à tomber. Il aurait été moins désinvolte en forçant la porte de l’arrière, plus discret aussi au lieu de rire bêtement parce que son pote Aloïs venait de raconter une blague cochonne. En même temps Aloïs, niveau prénom … Et donc peut-être qu’au lieu de rire il aurait prêté attention au furtif mouvement au bout du couloir. Ça lui aurait évité de se prendre un puissant coup de rouleau à pâtisserie dans la gueule. Suivi d’un autre quand sa mère le reconnut après avoir allumé la lumière. Ses « amis » l’abandonnèrent à son triste sort et lui ne parvint à s’en sortir que par la divine intervention de la police. Ce fut sa mère qu’on enferma en cellule tandis qu’elle hurlait à travers tout le poste : « j’vais l’buter ce p’tit merdeux ! » L’affaire se régla rapidement, et de toute façon la leçon fut tellement violente que plus jamais Nahele ne fit la moindre bêtise. De toute façon il avait un œil au beurre noir et le visage un peu boursoufflé après cette mésaventure, des souvenirs inoubliables.

Après
Des trucs bizarres, des cumuls d’expériences fâcheuses, il en connut d’autres au cours de sa vie, rien d’aussi violent heureusement. Cela ne l’empêcha pas de finir ses études avec une formation commerciale en poche, ni de trouver un boulot comme vendeur dans un magasin d’articles de sport. Ca lui allait très bien. Il vivait dans un modeste studio, sortait très souvent, bref avait une vie … normale. Et puis le Karma décida, une fois encore, de venir foutre la merde. Parce qu'un’ vie normale après tout ça manque de piquant.

Proche d’aujourd’hui sans être aujourd’hui
C’était le mois dernier. Un samedi soir plus exactement. Nahele avait passé la soirée avec des amis dans un bar et il rentrait chez lui à pied car un peu trop ivre pour prendre le volant. De toute façon il avait prévu le coup et à cette heure mieux valait éviter le métro. Son casque sur les oreilles il écoutait sa musique sans trop se soucier du reste du monde, en chantonnant et en essayant de marcher droit malgré l’alcool dans son sang et l’odeur désagréable du tabac collée sur ses vêtements. Peut-être qu’il manqua de vigilance. Peut-être que le conducteur n’eut pas la présence d’esprit de ne pas rouler malgré son alcoolémie certaine. Peut-être que c’était un peu les deux. On ne saura jamais vraiment pourquoi. Nahale ne se souvient pas de grand-chose de cette nuit. Un flash éblouissant, les phares devant ses yeux, le crissement des pneus, le contact violent de la voiture contre son corps, sa tête qui heurta quelque chose. Et puis plus rien.
Il reprit conscience à l’hôpital, ses parents auprès de lui, avec l’impression d’être passé sous un camion. Heureusement que non. On n’avait pas pu arrêter le chauffard qui l’avait renversé. Tant pis. En revanche on lui expliqua longuement qu’il aurait de la rééducation à faire car sa jambe droite était salement amochée par l’accident. Son coup à la tête n’était pas sans conséquences lui non plus. Aveugle. Le mot lui était resté en travers de la bouche. On lui avait expliqué tout dans le détail à grand renfort de pression sur le nerf optique et autres mots compliqués, lui n’avait retenu qu’une chose : sa vie ne serait plus la même. Des opérations existaient bien sûr mais elles étaient hors de prix. Et puis peut-être qu’elle reviendrait, on n’en savait rien, les médecins restaient vagues sur le sujet. En plus de la vue quelques souvenirs s’avéraient manquants eux-aussi. Un effet normal d’après son médecin, les chocs de ce genre provoquaient parfois des amnésies passagères. Tout reviendrait certainement à la normale. Beaucoup de conditionnel dans ces phrases.

Aujourd’hui.
Nahele a bien été obligé de retourner vivre chez ses parents. Il est en arrêt maladie pour le moment. Concentré sur sa convalescence il garde malgré tout un optimisme à toute épreuve. Ça aurait pu être pire.

Derrière l'écran

PSEUDO : my name is Batman
ÂGE : je suis dans le déni le plus complet, chut
OÙ AS-TU CONNU EXANTROP ? je fais partie des meubles !
AVATAR : eu .... jocker xD je sais pas du tout qui c'est ni qui est l'auteur je me souviens plus d'où je l'ai trouvé
UN PETIT MOT ? c'ta faute Lélé !
J'AUTORISE UNE INTERVENTION SAUVAGE DU PLAISANTIN ? Oui

Mails : 509
avatar
Ven 23 Fév - 9:23
Validation

J'avais la flemme hier mais tu es bien entendu valider!
Il n'y rien à changer, même minim donc c'est parfait!
C'est drôle et sérieux, pleins de petits détails comme je les aime... bref, je suis impatiente de pouvoir rp avec ce M.poisse, j'ai quelques idées de situations avec Jo' donc quand tu es dispo, branche moi sur skype ou discord ♥️

Voilà ! Maintenant tu es validé(e) ! Ton avatar et ton métier ont été ajouté automatiquement aux listes de référencement.

▬ Dans les plus bref délais ton dossier personnel sera créé ICI et tu pourras en faire ce que tu veux (explications).
▬ Si tu n'es pas SDF tu peux aller faire ta demande de logement.
▬ Et comme un androïde a normalement un propriétaire tu peux aller faire un tour sur ce sujet pour te trouver un propriétaire ou un androïde si tu es humain.
▬ Tu peux bien évidemment faire des demandes de RP, vérifie juste les demandes précédentes au cas où il y aurait compatibilité des demandes !
▬ Pour encourager les membres à s'impliquer dans le développement du forum, la partie secréte où sont gérés les events et les intrigues à venir t'est ouverte -selon ta volonté-. Tu peux ainsi donner ton avis, enrichir les idées ou juste regarder. Il suffit d'en faire la demande par MP à Léandre.
▬ Vous pouvez aussi participer aux différents petits jeux et événement hors IRL dans la partie Animation et gagner des dollars pour avoir des lots!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Personnages :: Identification :: Validés
Karma is a biatch

Sauter vers: