TEASING - Montréal, 2048.

Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont de chair, de métal, ou bien encore métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individus trop pressés, croisant l’autre sans même le regarder. C’est une tourbe de bras et de jambes. D’identités.
Certains sont riches. D’autres sont pauvres. Loin du manichéisme, ils manipulent, écrasent. Grondent, se révoltent. Se soumettent ou subissent. Ignorent et se contentent d’avancer. Ils vivent, se confrontent et se répondent car cette foule polymorphe, insaisissable, est l’essence même du mouvement.
C’est la danse des humanités.
De notre société.
Staff
Léandre Luissier - L'Archiviste
DC : Johann Keegan - Logan Duval
Fondateur & graphiste - Présent

Les figures de l'ombre
Nouveautés

▬ 06/18 :Lancement de Human Outside, pour les deux ans du forum ! C'est un grand remaniement qui n'attend plus que vous ♥
Prédéfinis

Entre mes mains, les clefs de vos chaînes — Johann / en cours
 :: Personnages :: Identification

Mails : 3
Double-compte : none
Surnom : Mentalist
Emploi/loisirs : Psychologue / Chercheur en psychologie robotique
avatar
Jeu 9 Aoû - 23:14




NOM : Lester
PRENOM : Johann (dit "I-o-a-ne")
SURNOM : Mentalist
ÂGE : 48 ans
METIER/OCCUPATION : Psychologue / Bénévole chez Esperancia / Chercheur sur la psychologie androïde/IA
NATIONALITE : Américain d'origine russe par son père.

Neutral

Caractère & Physique

Précision dans l'attitude ferme, droite et rigide. Contrôle, jusque dans chaque plis des vêtements, chaque mèches de cheveux. Mais toujours la brillante élégance dans les gestes amples, l'intelligence d'un chasseur aguerri qui pétille dans les yeux. Un rictus, lèvres redressée en un sourire tour à tour charmant puis effrayant.

Détails dans chaque recoin de sa silhouette, inaperçus, connus de lui seul. Un bracelet fin, un bouton de manchette particulier en un jour singulier, un pendentif clair dissimulé sous une chemise légère. Pas de hasard, sa personne est une œuvre pensée et réfléchie. Une symbolique très personnelle l'habit chaque jour pour devenir le reflet qu'on attend de lui.

Un parfum glacé l'enrobe d'une aura imposante, mais jamais effrayante. D'une douceur tranchante, qui ne sera jamais douloureuse. Johann, au charme élégant dont on ne sait s'il est léger ou écrasant, soulève des tintements particuliers dans l'âme. Une curiosité timide, qui admire sa haute stature, son port royal. Hors du temps, la jeunesse éternelle s'agrippe à sa peau lisse et fripée dans quelques plis.

De ses fines lèvres, s'échappe une voix grave est posée qui dévoile jamais ses attaques. Joue en détours langoureux qui frappent, coups déguisés en caresses. Les mots coulent de sa bouche en baisers aussi doux que dangereux. Des mains invisibles qui agrippent et tordent les rouages de l'esprit sans peine. Indolores et sans pitié, il se salira les doigts pour votre bien. Réparer ce qui est cassé, dysfonctionnel, anormal, pour qu'enfin vous puissiez retrouver votre place. Maniaque, il aspire la poussière qui rend votre esprit gris : Johann est un ménager gracieux de l'inconscient. Johann dira ce qu'il faut, mais jamais vraiment ce que vous souhaitez entendre.

Statue de marbre installée sur son trône, mains et jambes soigneusement croisées, Johann devient maître des émotions. Il écoute, analyse. Devient l'oreille attentive, ne se laissant jamais emporter par les aléas des passions.

Refroidi par le temps, froissé par les caprices et les torrents de la vie, il n'y a plus grand chose pour illuminer ses yeux... Pas même les courbes voilées d'une femme aux allures divines. Mais peut-être une curiosité dévorante pour ce qu'il ne parvient pas à comprendre. Les mécanismes de la pensée humaine suivent une logique qui désormais n'a plus de grands secrets à cacher. Mais la nouveauté, l'esprit des fils électriques, l'inconscient des circuits électroniques.

EN COURS

Informations en vrac


}Fasciné par l'impact des androïdes et des technologies sur la société humaine. Pour le bien de ses études, il infiltre les cercles restreints et réticents aux androïdes. Il apprécie observer la peur des hommes envers ces nouvelles machines pensantes.

}Control freak, maniaque, extrêmement perfectionniste et dépressif en sursis, mais est persuadé de contrôler sa situation psychologique, si bien qu'il ne ressent pas son mal être. Il ne laisse personne pénétrer dans l'antre de ses pensées, préfère les relations cordiales et superficielles, se méfiant des individus trop intrusifs.

}Extrêmement solitaire il s'entête à considérer que ce mode de vie est un choix.

}Observer les autres et résoudre leurs problèmes est un échappatoire : il s'éloigne ainsi de lui-même. Il n'est pas professionnel et malgré-lui s'implique énormément (trop) dans la vie affective de ses patients, mais avec une finesse telle que sa présence passe inaperçue jusqu'à devenir indispensable.

}Déprécie l'être humain et n'exerce pas son métier dans le but de soulager les peines de quelques riches élus. Le but premier était de s'amuser des tréfonds de la pensées humaines, la disséquer et s'en abreuver. Mais ce n'est plus qu'un terrible ennuie qui le prend lorsque ses patients racontent d'une voix pleurnichardes leurs soucis. S'il soigne avec une justesse impressionnante, Johann se laisse parfois jouer avec les secrets des autres. Ne leur offrant pas tout de suite les bonnes voies, ouvrant des portes qui auraient dû rester fermées.

}Dompteur de mots et d'âmes. Sa cravache est sèche ma subtile.

}Excellent danseur qui ne pratique plus cet art qui a bercé de nombreux rêves. Musicien inavoué, aux goûts précis et surprenants.

EN COURS

Avis sur les "faits" de société

Quel est votre regard vis à vis de la société et des humains?
Assis, il écrivait, lunettes fermement vissées sur son nez, la lumière de la lampe tranchant un côté de son visage. Dans les lignes de son écriture, on pouvait entendre sa voix, grave, posée et fluide :

Chaque être/chose possède sa place, doit en avoir une. Nous faisons partie d'un immense tableau, qui possède une composition : lignes de fuites... Qui obéit à des règles : perspectives... qui permettent de révéler toute sa splendeur à cette œuvre qu'est notre monde. Les nouveaux éléments qui s'ajoutent au fil des années doivent s'adapter à notre composition, se ranger à la place adéquate. Il n'est pas difficile de la trouver... Lorsque nous sommes bien positionné, nous sommes capables de trouver le bonheur. C'est en s'écartant de cette voie que subsiste le mal être.

Que pensez-vous de la question des Androïdes ? Considérez-vous plutôt pour, contre ou neutre ? Croyez vous à la légende urbaine des androides doués de conscience? Si oui, pourquoi?  

L'Homme peut désormais s'inventer un nouvel ennemi aussi dangereux que lui-même...
Comme je l'ai déjà dit, chaque chose possède sa place spécifique dans le tableau du monde. A nous de choisir la place adéquate à leur attribuer, mais pour ça, il nous faudra d'abord juger leurs limites, déterminer quel genre d'êtres ils sont. Ils évoluent encore, peut-être grâce à nous ou par eux-même je ne saurais bien le déterminer, mais si la mécanique de l'évolution et de la conscience se met en marche, de merveilleuses perspectives s'offrent à nous. Il ne faudra simplement pas prendre peur... Mais pour cela il est trop tard, hélas.

EN COURS

Histoire


— FEMME —
Une eau claire tapissait son regard d'une douceur lunaire. Irréelle. Il la disait éphémère, trop belle pour être ou exister. Il n'entendit sa voix que bien plus tard et commença par déguster les traits de son visage : marqué par une finesse froide, particulière, magnifique. Semblable. Sa peau sombre était parsemée de tâches de rousseurs pailletées. Ses cheveux gonflaient autour de sa tête en boucles épaisses et labyrinthiques. Un parfum de vanille s'y cachait, il n'en savoura pas tout de suite la fragrance.
Il craignait de déchirer son corps à chaque caresse.

EN COURS

Derrière l'écran

PSEUDO : Brazilou  nyancat
ÂGE : écrire ici
OÙ AS-TU CONNU EXANTROP ?  sifflote
AVATAR : Hannibal Lecter — Hannibal / Mads Mikklesen
UN PETIT MOT ? Cette fois sera la bonne ?
J'AUTORISE UNE INTERVENTION SAUVAGE DU PLAISANTIN ? Oui

Mails : 50
Surnom : Tom, Tommy
Emploi/loisirs : SDF - Sans emploi
Portrait robot : • Parfois camé.
• Souvent paumé.
• Musique en tête, l'Esprit en miette.

Fredonne en #e00030
avatar
Dim 12 Aoû - 19:23
Hey  
Ce perso a l'air assez fabuleux, j'ai hâte de le découvrir mieux, et de te lire aussi car c'est un régal pour les yeux !
Bon courage pour la suite ♥️




A Fleur de Cœur
« Il faut qu’on se noie encore une fois Dans les nuits fauves Et les grands soirs Qu’on récupère un peu d’espoir. » Fauve - 4000 Iles ©.bizzle
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Personnages :: Identification
Entre mes mains, les clefs de vos chaînes — Johann / en cours

Sauter vers: