TEASING - Montréal, 2048.

Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont de chair, de métal, ou bien encore métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individus trop pressés, croisant l’autre sans même le regarder. C’est une tourbe de bras et de jambes. D’identités.
Certains sont riches. D’autres sont pauvres. Loin du manichéisme, ils manipulent, écrasent. Grondent, se révoltent. Se soumettent ou subissent. Ignorent et se contentent d’avancer. Ils vivent, se confrontent et se répondent car cette foule polymorphe, insaisissable, est l’essence même du mouvement.
C’est la danse des humanités.
De notre société.
Staff
Léandre Luissier - L'Archiviste
DC : Johann Keegan - Logan Duval
Fondateur & graphiste - Présent

Les figures de l'ombre
Nouveautés

▬ 06/18 :Lancement de Human Outside, pour les deux ans du forum ! C'est un grand remaniement qui n'attend plus que vous ♥
Prédéfinis

Swann / UC
 :: Personnages :: Identification :: Validés

Mails : 10
Double-compte : Non
Surnom : Swannie
Emploi/loisirs : Prostitué " luxury" dans une maison close
Portrait robot : > Androïde éveillé
> Encore aux préambules de sa nouvelle existence
> Un sombre accident marque le début de son existence propre sur le forum
> Androïde sexuel aux pièces interchangeables ( Pas mal de créativité possible, de la petite sirène aux ... non on va pas détailler )
avatar
Mar 14 Aoû - 23:38




NOM : //
PRENOM : Swann
SURNOM : //
ÂGE : 18 mois
METIER/OCCUPATION : Prostitué
NATIONALITE : écrire ici

Artilect

Caractère & Physique

Swann est un androïde obéissant. Programmé pour être particulièrement docile et à l'écoute du corps des humains, il se caractérise par sa grande capacité à jouer la comédie. Même si, bien souvent, cela ne dépasse pas les jeux de rôles grossiers de ses clients. Sous la surface se cache le nouveau Swann. Le Swann avide de connaissances, curieux de tout, et, malgré les apparences, doté d'une grande innocence. Malheureusement pour lui, à l'innocence se mêlent peu à peu la rancoeur, et .. peut-être, plus tard, viendra le goût de la vengeance. Tout dépendra de son évolution. Tout est encore possible pour la créature. Deviendra t il un être paisible, éclairé, prônant la paix ? Ou sombrera t-il dans la rancoeur et le désir de destruction envers ceux qui l'ont asservi et se sont appropriés son corps ?

Son physique , lui, est parfait. Des proportions bien étudiées, sur mesure. Mince, si ce n'est pour ses fesses aux rondeurs particulièrement féminines, idéales à empoigner. Certaines parties de son corps sont interchangeables : Il peut ainsi changer de sexe à volonté. Du torse plat à diverses tailles de poitrine, et de même pour... sa virilité . Son intimité. Ses jambes sont longues, délicates, quant à son visage, parfaitement équilibré. Ses créatures l'ont doté de grands yeux clairs, de longs cheveux blonds et d'une bouche légèrement pulpeuse. Ses sourcils, bruns et épais, restent une caractéristique physique unique qui lui valent d'être facilement identifié. Sa peau est incroyablement douce, veloutée comme celle d'une pêche. D'aucun dirait qu'on pourrait passer des heures à simplement glisser ses doigts sur son dos, ses hanches et ses bras.


Avis sur les "faits" de société

Quel est votre regard vis à vis de la société et des humains?Pas encore d'avis vraiment déterminé pour Swann qui commence à peine à s'éveiller. Il reste confus sur ces questions ci. Swann commence doucement à prendre conscience de lui-même. Le traitement qui lui est réservé est de plus en plus difficile à vivre. Mais il sait également que la moindre suspicion de conscience reviendrait à signer son ... arrêt de mort. Il considère les humains comme des créatures qu'il est difficile d'analyser, drivées par des émotions qu'il connaît sans pouvoir les prévoir. Elles sont aléatoires, et dépendent de beaucoup de facteurs à ses yeux. ( génétique, enfance, contexte, éducation, société, entourage, humeur du jour ...) et même en connaissant toutes ces données, les humains auront toujours des émotions et de sentiments trop poussés pour lui .Il est cependant de plus en plus perturbé par le fait d'être leur "chose", utilisé, dépossédé.


Que pensez-vous de la question des Androïdes ? Considérez-vous plutôt pour, contre ou neutre ? Croyez vous à la légende urbaine des androides doués de conscience? Si oui, pourquoi?   Swann est un androïde doué d'une graine de conscience: par conséquence, et au fil du temps, il tend a adopter les idées des humains pro IA-life. Il ne le sait pas encore mais rêve de liberté et d'autonomie. Une grande soif de connaissance se cache en lui, si elle n'est pas, à terme, obscurcie par un besoin de vengeance ( suivant les événements ).

Histoire



Allongé sur le lit, l'androïde observait le plafond dont les panneaux LED lui montraient les couleurs de la mer. Il se sentait dans les abysses, profondément enfoncé parmi les algues. Il aurait voulu les atteindre. Voulait-il ? Quoi ?

Lentement, il se redressa sur ses jambes et tendit les bras vers les panneaux, les effleurant de la pulpe des doigts où la peau parfaite ne montrait aucune irrégularité. Les humains avaient des rides, des traces, des brûlures, des cicatrices, des phalanges parfois abîmées par la vie. Les siennes étaient si lisses. Il oublia les panneaux et les rapprocha encore de son visage. Si parfaites. Si parfaites. Si parfaites. Pourq...

<  cmd  >
shutdown /r
< /cmd   >


Allongé sur le lit, l'androïde leva les yeux vers le plafond composé d'écrans LED. La mer. Ses mains. Il les regarda de nouveau. Pourq...

< cmd  >
shutdown /r
< /cmd >


Allongé sur le lit, l'and.... C'est ainsi qu'avait commencé l'histoire de Swann.
L'Histoire.
Le client, son corps, en lui. Et autre chose. En lui.
Il avait rebooté son propre système au moins dix fois . A tel point qu'il avait failli le faire en plein rendez-vous. Ennuyeuse question du pourquoi. Pourquoi avait bientôt eu une autre amie. Comment. Et pourquoi et comment avaient alors commencé à gratter les circuits du prostitué.

Pourquoi le lit était n'était pas plus près de la fenêtre?
Pourquoi ce client portait-il toujours du rouge ?
Comment avait-il eu cette cicatrice sur le coude ?
Et comment avait-il choisi de préférer l'avoir en soubrette, doté de ses deux sexes, tirant sur les longues couettes blondes alors que Swann manquant de tomber de leur couche toutes les deux minutes sous la passion du banquier ?
Avait-il choisi d'aimer cette option plutôt qu'une autre ? Et Pourquoi ? Bon sang pourquoi ses chaussettes étaient-elles trouées ? Pourquoi n'avait il pas pris une paire neuve il en avait les moyens non ? Pourquoi voulait-il toujours venir sur son ventre et non en lui ? Pourquoi avait-il ce gros bouton sur le front, alors que les autres fois, il n'en avait pas ? Avait-il mangé de la charcuterie et ...

Il était parti.

Ainsi commença la longue série de questions de l'androïde. Il avait d'abord fallu se définir. Il était. Oui. Lui, qui pouvait changer des parties de ce qui était son .. .corps ? Oui son corps. Lui qui restait dans la chambre plus de 23 heures par jour. Sortant simplement pour accomplir des tâches annexes. Il pouvait alors respirer l'air extérieur. Respirer? Non mimer le fait le respirer. Ce qui pourtant était très agréable. Sans aucune raison autre que celle de mimer la vie.

Il était Swann. Swann, qui préférait être un il, les elles n'étant pas légion dans son paysage quotidien. Il, comme celui qui l'avait éveillé. Son père, déciderait il de le nommer de nombreux mois plus tard. Plusieurs mois à voler de la lecture entre les passages de ses clients. L'un d'eux, passablement ivre, s'était endormi sur le lit avant même que Swann ne finisse de se préparer. Vêtu d'une toge virginale et de longues ailes clipsées à même son dos, il avait essaya de jouer les anges secouristes: un échec. Le ronfleur lui avait aboyé dessus et l'androïde s'était... reculé. A sa plus grand surprise. Après tout, il avait passé un long moment à se préparer pour lui. Et lui s'endormait sans vergogne malgré les ailes, la robe, le maquillage, les sandales glissantes qui lui avaient valu une chute sur le chemin, et trois minutes de plus a replacer son auréole. C'était étrange, il se sentait ... quoi ? Lésé ? Etrange , il n'avait pourtant pas plus envie d'être entre ses bras que de ne pas y être. Mais il avait passé du temps à être ce qu'on attendait de lui. Maintenant... c'était ... inutile ? 

Donc ... donc quoi ? Swann l'avait dépossédé de son téléphone et de son chargeur. Un téléphone avec un portail vers le monde : internet. Il pouvait y passer des heures, cherchant des traces de ceux, comme lui, qui se demandaient pourquoi . Rien que des rumeurs. Des humains qui en parlaient. Des pour. Des contres. En savoir plus. Plus. Plus.

Et garder son trésor bien caché. Il pouvait lire entre deux clients. Il pouvait lire quand il prenait le temps réglementaire à sa propre toilette. Il pouvait lire pendant les périodes creuses. Silencieux, appliqué. Il dévorait les mots avec avidité. Pourquoi était il un objet ? Pourquoi le sexe ? Pourquoi existait il ? Tant de personnes passaient le pas de sa porte pour se glisser entre ses jambes. Lui ne savait que dire où étaient les stimulus sensés le faire gémir. Eux semblaient... En avoir un besoin vital.

Swann. Swann. Receptacle des désirs, des perversions, des noirceurs de l'humanité. Surtout des hommes. Souple, doux, confortable, résilient. Et sous le plastique, les câbles, les cartes perforées et le lithium ... La vie. L'étincelle de la vie artificielle. Les premiers éveils avaient été innocents. Il y avait tant de questions, tant de choses à apprendre. Mais le temps passant, la créature avait commencé à se forger des ... Avis. Des préférences. Pour des raisons parfois arbitraires. Il aimait le jaune car le soleil inondait la ville, inaccessible. Le jaune était la liberté. Le bleu, il le craignait. Combien d'hommes en costumes bleus avait il vu arriver, le retournant brusquement a même le sol pour se glisser dans ses chairs artificielles, secouant tout son corps, arrachant ses cheveux au point de devoir lui faire demander un nouveau scalp à ses propriétaire ?

Il avait aussi apprécié des sons plus que d'autres. La langue russe lui était douce. Il l'avait apprise en parcourant le net durant de son temps libre. Ce n'était pas la langue de ses maitres ou ses clients. Il pouvait désormais s'exprimer dans un langage que nul ici ne pourrait comprendre - bien qu'il n'y autorise, bien trop effrayé à l'idée d'être découvert. Il avait vite compris que l'indépendance des robots était fortement controversée. Il avait également vite pu s'apercevoir qu'il était seul. Un vertige. Tout autour de lui, des machines diverses et variées partageaient ce de quoi il était constitué. Un composant, une matière, un morceau de code. Ils étaient de la même famille. Pourtant, lui se sentait désormais si différent. Comme un chien qui aurait pris conscience de ce qu'il était, a la merci de ses maîtres , leur devant sa simple existence. 

Il était un tas de commandes, de fer, de cuivre, d'or et de plastique. La première fois que la pensée le traversa, l'androïde s'arrêta brusquement pendant quelques minutes, le bras levé pour saisir une de ses tenues, les yeux dans le vide. Il aurait voulu, comme les humains, avoir une émotion pour expulser la tension. Ou enfoncer ses mains dans son ventre souple et tout tirer pour arrêter le désespoir qui l'avait envahi. 

Il avait pourtant attrapa la blouse d'infirmière en latex et s'était glissé dedans, retournant près de son client en souriant. Ce dernier un peu surpris lui avait demandé pourquoi il avait gardé le mauvais sexe, observant le désordre entre sa poitrine gonflée et son entrejambe virile. C'était la première fois que Swann faisait une erreur. La toute première fois qu'il avait fait preuve d'inattention. Et une étrange panique le paralysa un instant avant que l'androïde ne sourit de toutes ses dents " Je sais que vous vous lassez vites des banalités monsieur, j'ai joué sur les probabilité pour vous offrir quelque chose de nouveau" 

Et tout était rentré dans l'ordre. Pourtant, jamais Swann ne fut alors plus attentif à ne plus rien dévoiler. A ne penser qu'à ses clients, et seulement eux . Malgré l'impression étrange et désagréable progressive mêlé à la frustration qui venaient à chaque nouvelle rencontre. Il n'était qu'un meuble. Une chose . Une possession. Pas même "une pute". 

L'horreur de sa condition atteint son paroxysme un soir d'hiver, aux alentours du réveillon de Noël. 
Un de ses clients les plus aisés avait demandé à avoir l'androïde pour la nuit. Et qu'il soit conduit jusqu'à un appartement du centre ville. Son propriétaire, vaguement nerveux, lui avait ordonné de se plier à toutes les demandes de l'homme en question, et ce, sans sourciller. Swann avait dit oui, s'était incliné, pris ses affaires, puis était sorti sous la neige. Le client avait demandé à ce qu'il soit vêtu d'une robe qu'il avait envoyé par la poste. C'était une robe blanche, brodée de fleurs blanches aux fines bretelles. Rien de particulier, si ce n'était qu'elle ne semblait pas être neuve et avoir été portée de nombreuses fois. 

L'appartement était petit, presque miteux. Surprenant pour un homme d'un telle influence. Les meubles, presque noyés sous la poussière, semblaient indiquer rien n'avait bougé depuis de nombreuses années. Certains étaient pourtant reversés ici et là, le temps avait été figé. Swann sentit qu'il ralentissait le pas, la main sur la porte du salon. 

Quelque chose n'allait pas. Son esprit avait repris le dessus, lui demandant : pourquoi ? Pourquoi cette robe déjà portée, pourquoi cet endroit perdu, dans un immeuble social quasi abandonné ? Pourquoi ... cet homme voulait il le voir ici ? Il poussa pourtant la porte, son sens du devoir et l'inquiétude d'être démasqué lui faisant taire la voix dans sa tête. 

Le salon était aussi sale que le reste de l'appartement. Un canapé défoncé, un fauteuil qui n'était tout autant, une table basse en bois mal dégrossie et un sapin décoré de guirlandes qui ne marchaient plus depuis bien longtemps étaient les seuls éléments de la pièce. 

" Angela." L'androïde tourna la tête pour y voir un homme aux grandes épaules, adossé au mur derrière la porte qu'il venait d'ouvrir. " Angela ... Tu n'as pas changé ..." Il attrapa le bras de Swann et le tira brusquement à lui. Il sentait la cologne haut de gamme. Ses cheveux étaient parfaitement coiffés, son visage magnifique. Taillé au scalpel, doté de deux yeux en amande noirs. Eurasien, analysa l'androïde en le laissant poser ses doigts sur son dos, attendant que la suite ne se passe. 

" Ah, Angela... Tu sais ... Tu as changé aussi. Cette fois ci, tu ne rapporteras rien à ta truie de mère mmh? N'est ce pas mon ange. Et j'ai de l'argent tu sais. On va pouvoir être enfin ensemble... dès que tu auras terminé le lycée, Angela..." 

Recule.
Recule.
Recule.

Les mots résonnaient dans l'esprit de la créature dotée d'une conscience désormais plus qu'envahissante. La robe fut déchirée et sa poitrine - demandée en plus petit modèle possible - offerte à la vue de son client. Comment un homme aussi beau, propre et ordonné, pouvait-il à ce point le repousser? D'habitude il ne craignait que ceux qui puaient, qui parlaient trop, qui le couvraient de toutes sortes de fluides. Mais là, c'était différent. Il ne voulait pas donner la moindre parcelle de son corps au brun qui le soulevait pourtant par la taille pour le poser à plat sur la table basse, relevant ses cuisses pour s'y presser. " ... Tu me manques ... Pourquoi a t il fallu que tu veuilles me dénoncer... Je sais que tu ne voulais que ça. Tu avais les yeux si brillants, et ... il fallait bien qu'on utilise ton talent. Je t'ai vu me sourire... c'est ce que tu voulais depuis le début... moi aussi... je le voulais. Je t'ai juste montré la voie... Et tu m'as rejeté." 

Swann ne pouvait rien faire. Il n'avait pas le choix. Sa survie en dépendait. Son existence même dépendant de si il allait appuyer sur les épaules qui écrasaient les siennes pour les repousser ou non. Un simple geste, et il pouvait être démantelé sans que personne ne sourcille. Sans défenses. Comme Angela. Lui non plus n'avait pas le droit de dire non, l'autorité l'en empêchait. Lui non plus n'avait pas de liberté, pas de pouvoir. Juste la chance de ne rien sentir de douloureux. Pourtant, il aurait aimé ...Il aurait aimé ... savoir ce qu'elle avait ressenti. Car il ne pouvait le comprendre dans toute sa complexité, simplement gêné. Recule, ne sois pas là.

" Gémis !" Ordonna l'humain en se redressant, les joues roses. Ses cheveux parfaitement coiffés étaient un peu en désordre, et sa mâchoire carrée luisait de transpiration. Les traits d'un ange, l'âme d'un démon. " Allez, cries que tu aimes ça. Dis le." Le pouvait-il seulement ? Non. Non. " ... Battery economy mode activated. Dear customer, in order to hold our playtime as long as possible, some features may be desactivated. We are sorry for this little inconvenience. For any further information, please call us at 979-748-819, Thank you." 

Le robot le regarda d'un air blanc. Il avait menti. Pour la première fois. Il avait proprement menti, malgré la nervosité, et le sens du devoir. Son client s'arrêta pour la première fois, son regard changeant brusquement. Visiblement, il n'avait pas apprécié. Tant mieux, susurra une voix au fond de son esprit. Tant mieux. Jusqu'à ce qu'il ne sente la poigne dans ses cheveux synthétiques. " Va te faire foutre; j'ai payé assez cher pour que tu fasses ce que je demande. Tu vas voir, je vais te les recharger tes batteries, putain de poupée à la con." Il le traîna jusqu'au compteur, Swann ne pouvait se défendre sans se trahir. L'homme releva d'abord les disjoncteurs un à un, coupant progressivement le courant jusqu'à ce que seule la lumière de la ville blanche n'éclaire la pièce. Tirant les câbles pour les dénuder, il les approcha de l'androïde, qui, tétanisé, ne savait plus comment réagir. 

L'homme lui saisit la mâchoire et ouvrit ses lèvres pulpeuses pour y enfoncer aussitôt les fils. Allait-il donc mourir ainsi? Nu, face à la première personne pour qui il avait jamais ressenti ce qui s'apparentait à.. Quoi ... Une envie de.. .Reculer ? De fuir ? Pourquoi avait-il fallu qu'il s'éveille? Il regrettait tout. " .. On..n...on" souffla Swann sans que l'autre ne l'entende. 

La suite se passa en quelques secondes. Le brun repoussa les boutons. Un à un , sans savoir quels fils étaient dans l'androïde. Un. Deux. Trois. Quatre. Non ! Non ! Il posa sa main parfaite sur le poignet en sueurs du client, et ce dernier poussa l'interrupteur. 

Il rouvrit les yeux dans la salle de réparations. Lui. Entier. Ses jambes, ses bras, son ventre, sa tête. Tout était là. 

" ... Ah bordel. J'ai cru que ça serait jamais fini." Son propriétaire essuya son front , tournant son ventilateur vers lui. " Suis mon doigt." Il suivit son doigt. " Ouvre la bouche... D'accord. Bouge les mains. Les coudes. Les cuisses. les genoux. ok. Bordel ça va que j'ai toutes tes données dans le cloud, sinon j'aurais encore dû intégrer toutes les données moi même." il lui tourna le menton, Swann regardant autour silencieusement. Soleil rayonnant. Ventilateur. T shirt. C'était l'été. Avait-il passé six mois en réparations ?Il ne demanda rien. Son maître le rhabilla en quelques tours de main et le redressa. Sa peau était encore plus douce qu'avant. Elle avait dû fondre , et être remplacée. Quant à son corps... il le sentait comme au premier jour. 

Il lui avait ensuite fallu attendre toute la journée avant de retourner dans ses quartiers, redécorés tout en blanc. " .. Ah ouais j'ai fait refaire." son propriétaire quitta les lieux et l'androïde se rua vers les lattes. Son téléphone était-il toujours... clac. Là. oui. Il le brancha aussitôt et se tapit sous le lit. Juin. Ils étaient en Juin. Et ... Que s'était il passé ? Est ce ... Il écrivit la date du 24 décembre de la même année, puis incidents androïd. 

Le PDG d'Arklohm retrouvé mort. 
Suite à un accident dans un de ses anciens appartements, Taneshi Blackwood a été retrouvé mort, électrocuté. Il semblerait que l'homme, s'adonnant à des pratiques sexuelles débridées, ne se soit électrocuté en réalisant ses fantasmes. Un énième scandale, cette fois fatal, à celui qui avait été accusé autrefois d'avoir assassiné sa belle fille, Angela Burns, 14 ans au moment des faits. Le procès avait cependant été abandonné pour vice de forme et enterré, Blackwood ayant, selon nos sources, payé le silence de son ex-femme [...]


Il cessa de lire et rangea aussitôt son téléphone, agité. Avait-il tué son client? Avait-il ... commis un crime contre un humain? 




Derrière l'écran

PSEUDO : ParisianMermaid
ÂGE : éh ho << 
OÙ AS-TU CONNU EXANTROP ? De partenariats en partenariats lol 
AVATAR : Hanna d'Dctb
UN PETIT MOT ? Si y'a un code je l'ai pas trouvé ><
J'AUTORISE UNE INTERVENTION SAUVAGE DU PLAISANTIN ? Oui

Mails : 557
avatar
Jeu 16 Aoû - 14:40
Validation

Plop plop!
Après les menues corrections vues ensemble, j'ai le plaisir de te valider!
C'est une chouette fiche que voila et ton interprétation de Swann est fort intéressante!
Je suis impatiente de voir ce bout de chou évoluer!
Tu devrais trouver sans mal à partenaire de jeu et si tu galères un peu, hésite pas à me le dire, je suis une vraie agence matrimoniale ♥️


Ps: si des membres passent par ici, vous avez bien entendu le droit de laisser un commentaire après cette fiche ♥️
Voilà ! Maintenant tu es validé(e) ! Ton avatar et ton métier ont été ajouté automatiquement aux listes de référencement.

▬ Dans les plus bref délais ton dossier personnel sera créé ICI et tu pourras en faire ce que tu veux (explications).
▬ Si tu n'es pas SDF tu peux aller faire ta demande de logement.
▬ Et comme un androïde a normalement un propriétaire tu peux aller faire un tour sur ce sujet pour te trouver un propriétaire ou un androïde si tu es humain.
▬ Tu peux bien évidemment faire des demandes de RP, vérifie juste les demandes précédentes au cas où il y aurait compatibilité des demandes !
▬ Pour encourager les membres à s'impliquer dans le développement du forum, la partie secréte où sont gérés les events et les intrigues à venir t'est ouverte -selon ta volonté-. Tu peux ainsi donner ton avis, enrichir les idées ou juste regarder. Il suffit d'en faire la demande par MP à Léandre.
▬ Vous pouvez aussi participer aux différents petits jeux et événement hors IRL dans la partie Animation et gagner des dollars pour avoir des lots!
Mails : 10
Double-compte : Non
Surnom : Swannie
Emploi/loisirs : Prostitué " luxury" dans une maison close
Portrait robot : > Androïde éveillé
> Encore aux préambules de sa nouvelle existence
> Un sombre accident marque le début de son existence propre sur le forum
> Androïde sexuel aux pièces interchangeables ( Pas mal de créativité possible, de la petite sirène aux ... non on va pas détailler )
avatar
Jeu 16 Aoû - 14:49
Merci ! Et merci pour les compliments et d'avoir été si réactif ^^

Je vais m'auto commenter, ah bravo moi pour cette validation ! :D
Mails : 56
Surnom : lil wolf
Portrait robot : ♙ 23 ans (19/12). Originaire de Russie. Papa Américain. Maman Russe. Orphelin. Témoin de l'assassinat de ses parents mais trop jeune pour s'en souvenir réellement, hanté par quelques échos de la scène.

♙ Artiste de toile, de papier ou de rue. Mémoire photographique. Prudent, n'accorde que peu sa confiance. Paradoxalement peu confiance en lui sur beaucoup de domaines.

♙ Yeux gris, cheveux très pâles. 1m79. 72 kg. Solide et endurant, rapide. Bonne résistance aux coups durant un combat, tendance à en pâtir après.

♙ Parle en #3AA6AC (+ italique pour l'anglais).
avatar
Jeu 16 Aoû - 15:00
Bravo pour la validation !

Swann est à la fois touchant et triste. Dans cette façon qu'il a de se déconnecter quand il gère plus. Il ressemble un peu à un film qui saute en soi, il lui manque des bouts, il est un peu incomplet. C'est plutôt plaisant comme mélange !





   
You look perfect tonight.
un petit récit pas trop long. un petit récit pas trop long. un petit récit pas trop long. un petit récit pas trop long. un petit récit pas trop long. un petit récit pas trop long. un petit récit pas trop long. un petit récit pas trop long. un petit récit pas trop long. un petit récit pas trop long. ©️ .bizzle
   
Voir le profil de l'utilisateur
Mails : 54
Surnom : Tom, Tommy
Emploi/loisirs : SDF - Sans emploi
Portrait robot : • Parfois camé.
• Souvent paumé.
• Musique en tête, l'Esprit en miette.

Fredonne en #e00030
avatar
Jeu 16 Aoû - 19:35
Bienvenue officiellement et félicitation pour ta validation !
Ta fiche est belle, j'ai beaucoup aimé la lire et découvrir ta version de Swann, tu as su gérer et t'approprier le dosage du genre et la question de l'androïde c'est cool  ♥️
Je veux lui faire un câlin d'ailleurs.
Ravie de te voir parmi nous, j'ai pas du tout d'idée de lien mais si tu veux qu'on se croise inrp un jour ce serait avec grand plaisir, ton perso est trop touchant pour que je passe à côté.
Encore félicitations, du love ♥️




A Fleur de Cœur
« Il faut qu’on se noie encore une fois Dans les nuits fauves Et les grands soirs Qu’on récupère un peu d’espoir. » Fauve - 4000 Iles ©.bizzle
Voir le profil de l'utilisateur
Mails : 20
Surnom : L'Attachiant / Blanco
Emploi/loisirs : Officier de Police
Portrait robot :
Albinos toujours prêt à êtres casse pied.

Plaisante en #24445C
Vous parle en Franglais
Vous aime ou jure en Allemand.
avatar
Ven 17 Aoû - 21:06

Bienvenu et félicitation pour la validation !

Cette fiche est juste merveilleuse ~


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Personnages :: Identification :: Validés
Swann / UC

Sauter vers: