TEASING - Montréal, 2048.

Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont de chair, de métal, ou bien encore métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individus trop pressés, croisant l’autre sans même le regarder. C’est une tourbe de bras et de jambes. D’identités.
Certains sont riches. D’autres sont pauvres. Loin du manichéisme, ils manipulent, écrasent. Grondent, se révoltent. Se soumettent ou subissent. Ignorent et se contentent d’avancer. Ils vivent, se confrontent et se répondent car cette foule polymorphe, insaisissable, est l’essence même du mouvement.
C’est la danse des humanités.
De notre société.
Staff
Léandre Luissier - L'Archiviste
DC : Johann Keegan - Logan Duval
Fondateur & graphiste - Présent

Les figures de l'ombre
Nouveautés

▬ 06/18 :Lancement de Human Outside, pour les deux ans du forum ! C'est un grand remaniement qui n'attend plus que vous ♥
Prédéfinis

I WILL LEAVE A LIGHT ON | [100%]
 :: Personnages :: Identification :: Validés

Mails : 24
Double-compte : R.A.S
Surnom : Dem
Emploi/loisirs : Ambulancier, secouriste, bénévole ...
avatar
Sam 18 Aoû - 18:02




NOM : McLagan
PRENOM : Demetri
SURNOM : Dem
ÂGE : Vingt-neuf ans
METIER/OCCUPATION : Ambulancier
NATIONALITE : Anglais (Ecosse)

Exovedat

Caractère & Physique

« Je veux vivre ma jeunesse et crever à l'apogée. » Demetri n'a pas froid aux yeux et se jette corps et âme dans tout ce qu'il entreprend, ne craignant aucunement de mourir violemment à quarante ans. Malgré sa dégaine de baba cool – avec ses occasionnels sarouels trop larges faisant office de parachute –, il en a dans le pantalon. Trop tête brûlée peut-être, il ne se préoccupe des risques qu'après les avoir encourus et raconte toujours l'histoire derrière ses quelques cicatrices d'aventurier avec le large sourire fier que l'on prête aux jeunes cons. La témérité échauffe toujours son sang avec une rapidité effarante, faisant de lui quelqu'un de réactif et de spontané qui s'en prend bien souvent plein la gueule ; il ne sait visiblement pas tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de l'ouvrir. Pourtant, ce n'est pas pour autant qu'il n'est pas quelqu'un de responsable. Il sait faire la part des choses et est assurément plus attentif au bien-être des autres qu'au sien.

Demetri, c'est un être empli de douceur et de malice qui est capable de faire le bien autour de lui, même s'il en doute parfois. Il est prêt à donner son âme aux personnes qu'il juge dignes et se dévoile même un peu trop possessif avec ses proches. Certains le pensent inapte et pas suffisamment mature pour exercer son métier, mais il sait avoir la tête sur les épaules lorsque le moment le requiert et est bien souvent le dernier à baisser les bras. Il n'est pas particulièrement susceptible et sait conserver son sang froid, mais il vaut mieux ne pas rester dans les parages quand il est réellement en colère, celle-ci pouvant se montrer particulièrement destructrice.

D'un point de vue physique, Demetri est le portrait craché de son père dont il a hérité les nombreuses taches de rousseur et la crinière sauvage. Épaisse et bouclée, il rechigne à la couper : il apprécie avoir ses cheveux au niveau des épaules, bien qu'il les attache la grande majorité du temps par praticité. De sa mère, il n'a pris que la teinte anthracite de ses prunelles.

Casse-cou invétéré – Ambitieux – Malicieux – Séducteur – Amical – Joyeux & Positif – Possessif – Tête brûlée – Franc – Débrouillard – Borné

Informations en vrac



* Demetri se balade la plupart du temps en rollers, ce qui cause bien souvent de petits accidents tant il lui arrive de ne pas faire attention. En dehors de ses heures de travail, son chien et lui sont inséparables ; il embarque son husky (Horchata, une femelle de deux ans) un peu partout.

* Le matin, il a besoin de son café pour être frais et dispo, bien qu'il carbure au thé le reste de la journée. Il en a souvent un thermos dans son sac à dos.

* Demetri est un casse-cou invétéré qui ne recule jamais devant les défis. Adolescent, il était en quête perpetuelle d'adrénaline et a bien plus d'une fois manqué de peu la crise cardiaque à son père. Mais s'il y a bien quelque chose qui lui fasse peur, c'est l'idée d'être abandonné. Il offre toutefois son amitié sans compter, bien qu'il ne pardonne pas en cas de trahison...

* Il apprend le français depuis son arrivée et s'en sort bien, malgré son fort accent. Il parle couramment l'anglais, se débrouille bien avec l'espagnol et a des notions de gaéliques écossais.

* C'est un accroc aux crêpes au sarrasin et au Chai Latte. Si vous désirez un service de sa part, offrez-en lui et il sera ravi de vous aider.

* Il a une passion pour la peinture et le dessin. Plus jeune, il aurait aimé pouvoir faire une carrière artistique et devenir un illustrateur-peintre, mais il n'a jamais véritablement percé et en a fait un passe-temps. Il arrive donc très souvent qu'il ait encore des restants de peinture sur les mains ou même sur le visage. Petite anecdote : lors de ses nombreux voyages humanitaires, en plus de prendre des photos, Demetri a dessiné et peint ce qu'il voyait autours de lui. Il possède donc des carnets remplis de croquis et de peintures de paysages ou de personnes.

* Avant d'être ambulancier et de se poser à Montréal, il a longtemps travaillé comme secouriste sans frontière.


Avis sur les "faits" de société

Quel est votre regard vis à vis de la société et des humains?

Demetri prône l'ouverture d'esprit et ne juge jamais quelqu'un sur la première impression. Il aime les gens, aller à leur rencontre et découvrir toutes les spécificités qui font d'un individu quelqu'un d'unique. Il est le premier à aller discuter sans aucune crainte avec des personnes marginalisées telles les mendiants, les SDF… C'est assurément son amour pour autrui qui l'a guidé dans le milieu des soins.

Quant à la société, Demetri a énormément à lui reprocher. Il voit bien ce qu'il se trame autour de lui et n'apprécie pas l'indifférence totale qu'elle peut avoir face aux plus démunis. Ne roulant toutefois pas sur l'or, il essaie de faire ce qu'il peut à son échelle : parfois, il panse les plaies ou offre un sandwich à un démuni, d'autres fois il passe un peu de son temps avec des sans-abri n'ayant personne avec qui discuter…

Il a toujours été un battant et préfère faire ce qu'il peut avec ce qu'il a sous la main plutôt que de se morfondre sur tous les défauts qu'accumule la société.

Que pensez-vous de la question des Androïdes ? Considérez-vous plutôt pour, contre ou neutre ? Croyez vous à la légende urbaine des androides doués de conscience? Si oui, pourquoi?  

Plutôt pour les androïdes –surtout pour qu'on leur accorde des droits, bon sang!–, il déteste être témoin de violence à leur encontre et n'hésite jamais à intervenir pour aider ces êtres qui lui sont si semblables. Il croit fermement que les androïdes possèdent des émotions, bien qu'ils doivent les ressentir différemment, et serait très intéressé d'en rencontrer un afin de pouvoir en discuter. Il est avide de comprendre qui ils sont et a le crâne remplie d'une tripotée de questions.

(Il a beau être pour que les androides existants aient des droits, il est contre le fait même de les créer puisqu'il voit les dégâts que cela occasionne autant sur la planète que sur la société...)


Histoire

Sa mère se tenait dans l'entrée, affairée à remettre les vêtements qui dégueulaient de sa valise à l'intérieur de celle-ci. Toutes les lumières étaient éteintes et seule la frêle lueur de la lune, qui filtrait à travers la porte d'entrée vitrée, illuminait la pièce. Il n'y avait pas un seul son ; le chien dormait paisiblement dans son panier et sa mère ne faisait pas un bruit, marchant sur la pointe des pieds pour s'assurer de ne pas troubler l'étrange silence qui régnait. La pluie se mit toutefois à tomber par saccade, légère et discrète, comme indécise. Le vent s'était levé et, parfois, on pouvait entendre des gouttes s'écraser contre les fenêtres de la maison.

Sa mère ne l'avait pas encore aperçu, perché en haut des escaliers, mais lui ne perdait pas une miette de ce qu'il se déroulait ; sa mère venait d'enfiler ses chaussures et sa veste. Elle se préparait à partir.

Où, il n'en avait aucune idée.
Alors doucement, il descendit les marches et s'approcha d'elle, son doudou à l'effigie d'un hibou duveteux dans les mains. Il se planta derrière elle, lorgnant la valise avec incompréhension avant de relever ses deux billes grises sur elle.

« … Maman, tu pars ? »

Le sursaut qui la frappa fut tel qu'elle manqua de le bousculer en se retournant. Demetri ne bougea pas d'un cheveu, s'étant attendu à surprendre sa mère tant elle paraissait prise dans ce qu'elle faisait jusqu'alors. Enfin, celle-ci se reprit et s'agenouilla devant lui, un sourire tremblant aux lèvres.

« Dem, tu m'as fait peur. Tu n'es pas au lit, mon lapin ? »

Il secoua négativement la tête avant de répéter.

« Tu pars ?
– … Oui, mais je reviendrai. Maman va juste faire un voyage, d'accord ? »

Elle n'était étrangement pas sûre d'elle. Ses mots sonnaient creux et ses prunelles, normalement du même argent luisant que les siennes, semblaient aujourd'hui plus ternes que jamais. Pourtant, Demetri ne remit aucunement ses dires en question et lui offrit une large risette édentée, s'approchant davantage pour lui faire un câlin. Son père était déjà parti en pleine nuit pour un court voyage d'affaire, alors il ne doutait pas qu'il devait s'agir de la même situation.

« Tu reviens bientôt hein ? Tu vas nous manquer, à Snowy et à moi. »

Pour illustrer ses faits, il lui montra sa peluche préférée avant de se reculer de quelques pas. Comme électrocutée, sa mère s'était figée nette en reniflant, avant d'attraper vivement sa valise. Elle le salua du bout des lèvres et s'en alla, ne se retournant pas un seul instant pour rendre le geste de la main que Demetri lui adressait. Il ne ferma la porte que lorsque sa mère se volatilisa dans la nuit, la pluie ayant commencé à mouiller son pyjama et son visage. Claquant la porte un peu trop fortement, il réveilla le chien qui n'ouvrit qu'un oeil avant de le refermer pour se rendormir. Il décida de faire de même et monta se coucher, rassuré de savoir où sa mère s'en allait.

Elle ne revint pourtant jamais.

––––––––––––––

* Demetri mit beaucoup de temps à se remettre du départ de sa mère, malgré les efforts de son père pour se montrer très présent. Il ne parvenait pas à se débarasser de sa crainte de se retrouver seul pour de bon et préféra garder ses distances avec son père.

* En grandissant, il garda longtemps les rondeurs de l'enfance et fut la risée de son école. Aux alentours de ses treize ans, Il finit par craquer après avoir longtemps supporté les brimades et osa enfin en parler, autant à son père qu'à son professeur de classe. Un médiateur fut alors dépêché et permit d'atténuer quelque peu les tensions. Evidemment, son intervention ne fit pas cesser les commentaires désobligeants, mais grâce à ses conseils et sa présence, Demetri parvint enfin à faire la paix avec lui-même.

* Suite à une mutation de son père, ils déménagèrent aux Etats-Unis, quittant l'Ecosse pour de bon. Quitter la maison familiale leur permit à tous deux de repartir sur de nouvelles bases et ils se rapprochèrent beaucoup.

* Les études n'étant pas son fort, Demetri essaya tout de même de s'inscrire dans une école d'art à la fin de ses études. Il échoua l'examen d'entrée et se tourna vers le domaine des soins, cherchant un métier qui ne lui demanderait pas trop d'années d'études tout en lui permettant d'aider son entourage. Un job de bureau n'était assurément pas pour lui ! Il fit donc une formation d'infirmier puis de secouriste, tout en travaillant en parallèle dans un petit café pour lui permettre de voyager un peu et de quitter la demeure familiale.

* Une fois sa formation terminée et désireux de découvrir le monde et ses habitants, il déménagea ses affaires les plus chères chez son père, rendit son logement et s'inscrivit en tant que secouriste sans frontière.

* Il voyagea ainsi dans de nombreux pays en crise et se plut à aider autrui, apprenant de nombreuses choses auprès de patients comme de coéquipiers. Que ce soit leur langue ou leurs expériences, il revenait tous les trois mois auprès de son père complètement lessivé, mais heureux.

* Sa dernière expédition fut au Mexique, où ils durent se mobiliser et aider des favelas très démunies. Ce fut dans un petit village qu'il récupéra Horchata, une chienne visiblement battue par son maître au vu de ses réactions face au moindre bâton qu'il voulut attraper pour lui lancer. Rentrer avec elle ne fut pas chose aisée et il dût faire preuve de patience face aux vétérinaires et aux garde-frontières.

* Fatigué de tous ses voyages, il choisit alors de se poser quelques temps pour se ressourcer. Aider autrui et supporter toute cette tension n'était pas sans conséquence et Demetri commençait à se lasser. Il ne désirait plus que d'avoir un peu de temps libre pour penser un peu à lui et se reposer, ses nombreuses escapades humanitaires ne lui ayant pas permis de forger de vraies relations. Ne voulant toutefois pas retourner auprès de son père, il prit la décision de déménager à Montréal, ville qu'il avait déjà eu l'occasion de visiter, pour changer complètement d'environnement.

* Bien qu'il connaisse tous les gestes de secours nécessaires, il lui faut toutefois désormais valider sa formation d'ambulancier, ce qui lui laisse un peu de temps libre. Il ne travaille qu'à un faible pourcentage (trois demi-journées par semaine et une nuit toutes les deux semaines) et compte bien en profiter pour découvrir un peu la ville.

Derrière l'écran

PSEUDO : Sherkan
ÂGE : êwe
OÙ AS-TU CONNU EXANTROP ? : Top site !
AVATAR : Mon OC Demetri dessiné par les bons soins de AniArie:;
UN PETIT MOT ? : J'ai totalement craqué pour votre forum ;w; ! Et tous les membres sont si adorables, je ne regrette pas d'y être venu. Sorry pour la fiche (j'en suis moi-même pas satisfait) mais j'ai abandonné après avoir perdu plus d'une fois ce que j'écrivais xDD
J'AUTORISE UNE INTERVENTION SAUVAGE DU PLAISANTIN ? OF COURSE.

Mails : 8
Double-compte : Aucun.
Surnom : Cass et autres dérivations et jeux de mots.
Emploi/loisirs : Coiffeuse en journée, qui prend des photos le reste du temps.
avatar
Sam 18 Aoû - 19:23
Grand-frèèèèèèèère ! *Lève les bras*
Mails : 72
Surnom : Tom, Tommy
Emploi/loisirs : SDF - Sans emploi
Portrait robot : • Parfois camé.
• Souvent paumé.
• Musique en tête, l'Esprit en miette.

Fredonne en #e00030
avatar
Dim 19 Aoû - 0:02
Bienvenue officiellement ici !
J'aime beaucoup Dem', il est simple et riche d'humanité, c'est un plaisir à lire. J'ai hâte de le voir évoluer sur le forum et je pense qu'on va pouvoir s'y croiser inrp facilement.

Bonne validation et plein d'amour ♥️




A Fleur de Cœur
« Il faut qu’on se noie encore une fois Dans les nuits fauves Et les grands soirs Qu’on récupère un peu d’espoir. » Fauve - 4000 Iles ©.bizzle
Voir le profil de l'utilisateur
Mails : 23
Double-compte : Léandre et Logan
Surnom : Jo'
Emploi/loisirs : Doctorant en theologie / musicien de rue / cultivateur de cannabis
avatar
Dim 19 Aoû - 11:33
Validation

J'ai tardé un peu comme j'avais pas la foi hier mais tu es validé!!!
J'aime beaucoup Dem, il est simple et humain, touchant! Il pourrait vraiment bien s'entendre avec Johann, ils sont un peu fait pareil ahah

Sinon tu as une jolie plume efficace et le petit bout de passé avant la maman de Dem est vraiment bien retranscrit ♥️ J'aime beaucoup!

Le seul petit truc qui manque à mon gout, c'est une petite explication sur comment il a retrouvé sa mère (ce qui peut être sa raison de venir à Montréal) et sa relation avec sa soeur! Néanmoins ce n'est en rien une obligation ;)

Va répandre de l'amour et de la bonne humeur partout ami de sarrouel!

Voilà ! Maintenant tu es validé(e) ! Ton avatar et ton métier ont été ajouté automatiquement aux listes de référencement.

▬ Dans les plus bref délais ton dossier personnel sera créé ICI et tu pourras en faire ce que tu veux (explications).
▬ Si tu n'es pas SDF tu peux aller faire ta demande de logement.
▬ Et comme un androïde a normalement un propriétaire tu peux aller faire un tour sur ce sujet pour te trouver un propriétaire ou un androïde si tu es humain.
▬ Tu peux bien évidemment faire des demandes de RP, vérifie juste les demandes précédentes au cas où il y aurait compatibilité des demandes !
▬ Pour encourager les membres à s'impliquer dans le développement du forum, la partie secréte où sont gérés les events et les intrigues à venir t'est ouverte -selon ta volonté-. Tu peux ainsi donner ton avis, enrichir les idées ou juste regarder. Il suffit d'en faire la demande par MP à Léandre.
▬ Vous pouvez aussi participer aux différents petits jeux et événement hors IRL dans la partie Animation et gagner des dollars pour avoir des lots!
Mails : 10
Double-compte : Non
Surnom : Swannie
Emploi/loisirs : Prostitué " luxury" dans une maison close
Portrait robot : > Androïde éveillé
> Encore aux préambules de sa nouvelle existence
> Un sombre accident marque le début de son existence propre sur le forum
> Androïde sexuel aux pièces interchangeables ( Pas mal de créativité possible, de la petite sirène aux ... non on va pas détailler )
avatar
Lun 20 Aoû - 14:12
Hello !
Personnage touchant il a l'air d'en avoir bien bavé :) la fiche est cool ! Bienvenue à toi de la part d'une nouvelle !
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Personnages :: Identification :: Validés
I WILL LEAVE A LIGHT ON | [100%]

Sauter vers: