TEASING - Montréal, 2048.

Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont de chair, de métal, ou bien encore métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individus trop pressés, croisant l’autre sans même le regarder. C’est une tourbe de bras et de jambes. D’identités.
Certains sont riches. D’autres sont pauvres. Loin du manichéisme, ils manipulent, écrasent. Grondent, se révoltent. Se soumettent ou subissent. Ignorent et se contentent d’avancer. Ils vivent, se confrontent et se répondent car cette foule polymorphe, insaisissable, est l’essence même du mouvement.
C’est la danse des humanités.
De notre société.
Staff
Léandre Luissier - L'Archiviste
DC : Johann Keegan - Logan Duval
Fondateur & graphiste - Présent

Les figures de l'ombre
Nouveautés

▬ 06/18 :Lancement de Human Outside, pour les deux ans du forum ! C'est un grand remaniement qui n'attend plus que vous ♥
Prédéfinis
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

DATE 2 : Odysée et Raven
 :: Extérieur :: Events :: Speed dating

Mails : 84
avatar
Ven 31 Aoû - 19:56


Pour cette seconde rencontre, deux êtres que rien ne rapprochent. Un androïde éveillé à la conscience, une humaine qui déteste les robots. Mais remarquera-elle-même que son interlocuteur n’est pas de chair et si tel est le cas, l’artilect la ferra elle changer d’avis ou l’échange se transformera-il en pugilat ?
Seul l’avenir nous le dira.

Raven commence.


Début du prochain Date le lundi 17 septembre


Mails : 50
avatar
Dim 2 Sep - 16:51
L’organisateur du speed dating attrapa son micro et annonça avec entrain que le premier tour était terminé. Il intima aux candidats de se lever et de changer de place, tandis qu’une autre personne leur indiquait où s’asseoir afin de faire tourner correctement les différents participants. Raven lança un dernier regard à Thomas et haussa les épaules. Leur entrevue n’avait pas été si catastrophique, finalement. Peut-être même que la jeune femme l’avait un peu appréciée. Un peu.

Elle prit place sur la chaise qu’on lui indiquait et s’affala sur cette dernière, les bras croisés sur la poitrine. Elle dévisagea les autres candidats qui, comme elle, s’asseyaient à de nouvelles tables. Soudain, elle perçut du mouvement en face d’elle et fixa son nouveau prétendant de ses yeux verts. Prétendant ou prétendante, d’ailleurs ? La personne était androgyne – c’était à la mode – et Raven sourit en remarquant les mèches bleutées qui tombaient sur ses yeux. Ça aussi, c’était à la mode. Elle laissa traîner ses yeux sur la poitrine de l’inconnu et haussa un sourcil : s’il s’agissait d’une femme, elle était bien plate. Pas son truc, du coup.

- Salut, je m’appelle Raven Aston, fit-elle en se redressant sur sa chaise. Vu qu’on a pas beaucoup de temps, je vais déjà répondre à tes questions sous-entendues : j’écris, j’aime la fantasy, je travaille comme libraire à mi-temps et ma collègue m’a traînée de force ici…

Elle secoua la tête avant de reposer son regard sur l’individu.

- Et toi ? Qu’est-ce qui te branche ?
Mails : 31
Emploi/loisirs : Nager... nager... nager
Portrait robot : Patient (très patient)
Râleur
Souple et grâcieux (n'est-il pas une sirène ?)
avatar
Mer 5 Sep - 15:10
Je viens à peine de m'asseoir sur une nouvelle chaise que la personne en face de moi me pose tout plein de questions. Une image s'impose à moi : celle du lapin pris dans la lumière des phares d'une voiture. Je ne sais pas d'où ça me vient, mais ça me parait très adapté à ma situation actuelle. Je sens son regard qui passe sur moi, scrutateur et me sens mal à l'aise. Mes programmes turbinent à fond pour prendre le temps de tout organiser et me permettre de répondre intelligemment à ses premiers mots.

- Euuuh... Bonjour. Moi c'est Odyssée, je travaille au Biodôme comme intervenant.

Je n'ai même pas le temps de préciser que je suis un artilect, en fait. Apparemment Raven n'est pas ici de son plein gré. Eh bien au moins ça nous fait un point commun, non ? Je me lance donc à l'eau - après tout je fais ça tous les jours - et j'essaie de répondre à sa question.

- J'adore nager, c'est mon métier. Je m'occupe des animaux marins du Biodôme et je fais la sirène pour amuser les visiteurs. Et quand je n'y travaille pas, je vais sur la plage pour nager dans l'océan. Sinon, je m'occupe de mon père et de mon petit frère.

Je suppose que c'est à mon tour de lui poser des questions alors je cherche un sujet qui puisse convenir, puis je tente.

- Tu es là pour rencontrer quelqu'un ?
"Tu ne seras plus qu'un peu d'écume sur la cime des vagues" H.C. Andersen


Odyssée
A 20.000 lieues sous les mers
©️️Laxy dunbar
Voir le profil de l'utilisateur
Mails : 50
avatar
Ven 7 Sep - 19:04
Raven ricana à l’écoute du prénom du candidat. Le gars – elle s’était décidée à faire de lui un « homme » – n’avait pas raté sa vocation en travaillant au Biodôme. En y réfléchissant, c’était même plutôt poétique. Elle devrait créer une sirène avec ce prénom, dans un roman futur.

La jeune femme se laissa aller contre le dossier de sa chaise et hocha la tête avec intérêt. Décidément, c’était agréable de trouver des personnes passionnées avec lesquelles discuter. Quand Morgane lui avait lâché de se rendre à ce speed dating, Raven avait craint de tomber sur des mecs ou des femmes peu sérieux, plutôt décidés à parler sexe qu’autre chose. Vraiment, elle avait une trop mauvaise image de son espèce.

Chercher quelqu’un ? Elle-même ne savait pas. Oui, ce serait chouette…. Et ça la changerait de ses derniers rendez-vous – pardon, coups d’un soir – qu’elle avait enchaînés à une certaine époque… Mais depuis presque deux ans, sa vie amoureuse et sexuelle était au calme plat. Un peu déprimant.

- Je ne sais pas, avoua-t-elle. J’pense bien être difficile, à ce sujet.

Elle soupira et secoua la tête.

- Mais ce speed dating n’est pas si ennuyant, tu trouves pas ? Maintenant que j’y pense… Je suis bien là pour rencontrer des gens.

Elle faillit ajouter « trouver des amis », mais décida que son quota de guimauve était dépassé.

- Discuter, tu vois ? Rien de plus. Et toi ? T’as ferré une belle prise ?

Elle pouffa de rire face à sa propre blague improvisée et s’alluma une nouvelle cigarette.
Mails : 31
Emploi/loisirs : Nager... nager... nager
Portrait robot : Patient (très patient)
Râleur
Souple et grâcieux (n'est-il pas une sirène ?)
avatar
Mer 12 Sep - 15:51
La personne en face de moi est un peu une énigme pour mes programmes alors j'essaie d'agir et réagir en utilisant ma mémoire immédiate et le minimum de réflexion possible. "A l'instinct" disent les humains. Elle me dit qu'elle est difficile. Je suppose que cela veut dire qu'elle prend beaucoup de temps pour faire son choix. Elle me dit que le speed-dating n'est pas ennuyant et je ne peux qu'être d'accord. Je tente donc une réponse un peu hasardeuse.

- C'est vrai que c'est plus intéressant que ce que j'imaginais. Je pensais que j'allais être obligé de rester assis à écouter des gens parler sans comprendre ce qu'il fallait faire, mais j'ai croisé quelqu'un de gentil juste avant. On ne se ressemblait pas du tout mais il avait un prénom de, euh... de mousquetaire il a dit. Aramis. Il cherchait son amour.

Je n'ai pas la moindre idée de la logique de ce que je dis. J'espère que Raven me comprend parce que je ne sais pas si je pourrais mieux m'expliquer.  Mes propos sont loin d'être aussi clairs que l'eau dans laquelle je nage au Biodôme.

- De toute façon... le but c'est forcément de rencontrer quelqu'un dont on doit tomber amoureux ?

Je dois avouer que le concept de la chose me dépasse un peu. Voire beaucoup. C'est un truc d'humain, beaucoup trop complexe pour mes programmes pourtant très développés. A moi de faire de mon mieux pour emmagasiner des informations et les traiter correctement pour appréhender de mieux en mieux les évolutions de la situation en cours.

- Ferré une belle prise ? je demande un peu bêtement. Je... euh, non. Je ne pense pas.

J'imagine qu'elle doit vouloir dire "trouvé quelqu'un à ton goût" mais pour plus de certitude je lance une tâche RECHERCHE en arrière-plan. Puis je me lance à l'eau.

- Je suppose que tu n'as rien, euh... pêché non plus ? Tu recherches quel type de...poisson ?

Les métaphores et, pire, les métaphores filées, c'est un truc que je ne maitrise pas encore très bien. Avec un peu de chance, ça passera pour au moins une plaisanterie.
"Tu ne seras plus qu'un peu d'écume sur la cime des vagues" H.C. Andersen


Odyssée
A 20.000 lieues sous les mers
©️️Laxy dunbar
Voir le profil de l'utilisateur
Mails : 50
avatar
Mer 19 Sep - 14:49
Rencontrer quelqu’un dont on doit tomber amoureux ? Elle est bien bonne, celle-là ! Comme si l’on pouvait ressentir de tels sentiments après dix minutes de parlote. Certes, il y avait ceux qui croyaient au coup de foudre, mais Raven n’en faisait pas partie. Au fond de la jeune écrivaine se trouvait une petite fille qui croyait au romantisme, à l’amour avec un grand A… Ce genre de relation ne pouvait se bâtir qu’après des années de confiance et de contact. Ces idées, un rien utopiques au vu de la société actuelle, étaient tout à son honneur, mais expliquaient pourquoi elle n’était jamais tombée amoureuse jusqu’à présent.

- C’est normal que t’ai rien péché si tu cherches l’amour de ta vie. Ici, tu peux juste trouver quelqu’un d’intéressant… Et encore.

Lorsqu’il lui demanda quel type de poisson elle recherchait, Raven haussa un sourcil. Elle le dévisagea, il semblait sérieux. Une chose était certaine : ils n’étaient pas vraiment sur la même longueur d’onde côté humour.

- On va arrêter avec les métaphores aquatiques, murmura-t-elle, plus pour elle-même que pour Odyssée.

Puis, d’une voix plus forte, elle reprit :

- Nan, le mec d’avant cherchait plutôt des étalons, tu vois le genre ?

Elle faillit demander s’il était gay lui aussi, histoire de couper court à la discussion, mais se ravisa. De toute manière, elle n’était pas non plus intéressée romantiquement ou sexuellement par monsieur  le dauphin, mais discuter simplement demeurait amusant.

- Et je suis bien incapable de te dire ce que je recherche. Je me fiche du physique, enfin… Les yeux clairs et plus grand que moi, c’est ma condition ! ajouta-t-elle en levant un doigt. Mais pour le reste… J’estime que l’âme d’une personne est bien plus intéressante que son sexe.

Elle marqua une petite pause.

- Et toi, c’est quoi ton style ?
Mails : 31
Emploi/loisirs : Nager... nager... nager
Portrait robot : Patient (très patient)
Râleur
Souple et grâcieux (n'est-il pas une sirène ?)
avatar
Mar 25 Sep - 12:06
- Mais je ne cherche pas l'amour de ma vie !

L'exclamation m'a échappée, en réaction immédiate à la remarque de mon interlocutrice. Puis elle remarque que les métaphores sont un peu lourdes, mais après tout mon sens de l'humour est artificiel, je ne sais pas encore très bien doser mes mots parce que parfois leur sens m'échappe un peu. La preuve, la remarque suivante me rend tout aussi perplexe.

- Des étalons ? Il cherchait des chevaux dans un speed-dating ? Drôle d'idée.

Peut-être qu'il cherchait un androïde centaure après tout ? Je suis bien une sirène, à moitié poisson, alors pourquoi pas un androïde à moitié cheval ? Donc, non, je ne vois pas vraiment le genre. Pas du tout, même. Ce qu'il y a de sûr, c'est que Raven me parait à la fois difficile et pas du tout. Je n'ai même pas réfléchi au genre de personne que je pourrais rencontrer, moi. Homme ou femme ? Les deux ? Ni l'un ni l'autre ? Humain ou androïde ? Je ne sais même pas si je suis capable de tomber amoureux. En tout cas, son idée d'âme plus intéressante que le sexe me fait réfléchir.

- Les gens qui sont présents ici n'ont pas l'air de te plaire. En tout cas, moi je n'ai pas encore vu quelqu'un de... d'intéressant.

En même temps, à part Aramis, le garçon au prénom de livre, je n'ai parlé avec personne d'autre, si ce n'est mon frère. Ce qui est sûr, c'est que la personne face à moi n'est pas tout à fait le style de personne que j'imagine comme "amoureuse".

- Je suppose qu'il faudrait déjà que je trouve la réponse à ma question...

J'ajoute ça pensivement, presque pour moi-même.  
"Tu ne seras plus qu'un peu d'écume sur la cime des vagues" H.C. Andersen


Odyssée
A 20.000 lieues sous les mers
©️️Laxy dunbar
Voir le profil de l'utilisateur
Mails : 50
avatar
Mar 2 Oct - 15:10
Lorsqu’Odyssée releva que rechercher des étalons lors d’un speed dating était une drôle d’idée, Raven arqua un sourcil. Elle le dévisagea afin d’apercevoir une preuve, un trait sur son visage qui trahissait sa mauvaise blague. Elle n’y décerna rien : le garçon lui semblait tout à fait sérieux.
Elle fronça les sourcils et se décolla de la table, s’enfonçant un peu plus sur sa chaise. Elle croisa les bras sur sa poitrine et, perdue dans ses pensées, elle ne prêta pas grande attention à ce qu’Odyssée déblatérait.

Raven avait cru que le candidat avait un humour lourd et insupportable. Mais il n’avait pas l’air de plaisanter, son ton demeurait le même. Ses yeux se perdirent sur l’assiette de salade composée qu’on leur avait apportée au début de leur entretien. Un sourire malicieux s’étendit sur ses lèvres. Elle attrapa sa fourchette et picora dans le plat.

- Pas mauvaise, cette salade. Tiens, goûte, fit-elle en poussant l’assiette vers Odyssée.

Le garçon eut un petit temps d’arrêt, il regarda la salade, puis Raven et de nouveau la salade, avant de répondre un « non ». Il tenta de repousser le plat, mais la jeune libraire l’en empêcha. Holly shit ! Dire qu’elle était à deux doigts de se confier à ce… ce… Attends, il n’a peut-être juste pas faim, tire pas de conclusions hâtives.

- Vraiment, mange-moi cette salade. J’insiste, ajouta-t-elle en haussant le ton. C’est dans ton intérêt. Parce que, si tu ne manges pas, couplé à ton humour de merde, je vais te caser dans « robots »… Et ça te plaira pas des masses, gronda Raven, sans quitter Odyssée des yeux.
Mails : 31
Emploi/loisirs : Nager... nager... nager
Portrait robot : Patient (très patient)
Râleur
Souple et grâcieux (n'est-il pas une sirène ?)
avatar
Mar 9 Oct - 8:49
D'un seul coup, tous mes programmes se mettent à hurler en même temps, beuglant une sorte de signal d'alarme. Je reconnais assez bien le sentiment que cela provoque : le malaise, suivi très vite par la peur. A présent, Raven ressemble davantage à une menace qu'autre chose et je recule instinctivement dans ma chaise. Qu'est-ce que je suis censé faire, au juste ? Je ne peux pas manger de la salade, je n'ai pas été conçu pour et cela risquerait de causer des dommages assez importants sur mon organisme. Pourtant, j'ai comme l'impression que ne pas en manger serait aussi dangereux que le faire. A présent presque paniqué, je tends la main pour essayer de tenir le plat de salade à distance.

- Je... je ne peux pas en manger !

Je crie presque, au désespoir. Quelque part dans mon cerveau, une image apparaît. Celle d'une biche aux abois, coincé par une meute de loups. Je me sens exactement comme ça, à présent, alors même que Raven semblait si sympa juste avant. Me trouver face à elle me donne l'impression d'être une aberration, un monstre. D'être dangereux ou contre nature. J'ai envie de pleurer. Je ne sais pas quoi faire.

- Si j'en mange, je vais être très malade...

Ce que je dis n'a plus vraiment de sens, mais je suis terrifié et j'ai besoin d'une échappatoire, vite. Oh mon Dieu, si Papa pouvait être là ! Ou même Icare ! Peut-être qu'il pourrait m'attraper et s'envoler avec moi ? Je sens de l'humidité sur ma joue et je récupère avec incrédulité une larme qui a coulé. Je n'étais pas sûr de pouvoir réellement pleurer, mais apparemment j'ai les fonctionnalités qui le permettent. Ça ne me rassure pas du tout. En désespoir de cause, je tente une dernière protestation, la première qui me vient à l'esprit :

- Je ne suis pas un lamantin ! 
"Tu ne seras plus qu'un peu d'écume sur la cime des vagues" H.C. Andersen


Odyssée
A 20.000 lieues sous les mers
©️️Laxy dunbar
Voir le profil de l'utilisateur
Mails : 50
avatar
Lun 22 Oct - 11:40
La colère de Raven s’accroît devant le refus d’Odyssée. Elle est à deux doigts de perdre le contrôle. Son cerveau ne fonctionne plus correctement, différentes pensées s’entrechoquent dans son esprit et aucune solution ne lui convient. Ses cheveux se hérissent sur sa tête, des frissons remontent sa colonne vertébrale, mais fulminant, elle ne ressent ces symptômes que de très loin, comme si elle était enfermée dans une bulle. La frapper et anéantir cette créature inhumaine ? Une de moins, un grand pas pour l’humanité ? Ou la fuir, courir loin et échapper à cette menace qui la terrifie ?

Raven a un moment de doute lorsqu’elle aperçoit une larme rouler sur la joue du robot. Est-ce possible ? Les programmateurs, foutus humains sans cervelles, ont-ils osé aller aussi loin ? La jeune libraire effectue un moment de recule et bafouille des paroles incompréhensibles. Des insultes ou des excuses ? Elle ne sait plus. Mais voilà que son candidat s’exclame qu’il n’est pas un lamantin et elle le regarde, interloquée. Elle ne comprend pas ce qu’il veut dire. Il déraille, se dit-elle, ses circuits sont déréglés. Foutre de l’eau dans le système, pas la meilleure des idées. Elle s’en veut d’être aussi faible et avise la fourchette à sa gauche. Elle l’attrape et fixe dangereusement l’androïde face à elle. Il ne souffrira même pas, il ne saignera pas. Vraiment ? lui demande une petite voix. Il pleure, pourtant.

Raven ne s’en rend pas compte, mais elle est aux bords des larmes. De colère, de tristesse, de peur ? De joie ? Elle n’en sait rien. Comme d’habitude, elle n’en sait foutrement rien ! Elle réaffirme sa prise sur le manche du couvert.

- La deuxième manche est terminée ! annonce l’homme au micro. Veuillez quitter vos chaises et attendre la phase suivante !

La voix du présentateur, amplifiée par le micro, la fait sursauter. Elle manque d’air. Peut-être parce qu’elle a cessé de respirer depuis plusieurs secondes qui durèrent une éternité. Sa main lâche la fourchette qui retombe avec un  tintement sur la table. Raven jette un dernier regard à l’androïde et se hâte de quitter sa chaise. Elle s’éloigne plus que nécessaire, mais reste dans le parc, les yeux hagards. Son cœur tambourine dans sa poitrine.  Il cogne dans sa tête et fait trembler ses membres. Avec difficulté, elle s’allume une cigarette.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Extérieur :: Events :: Speed dating
DATE 2 : Odysée et Raven

Sauter vers: