TEASING - Montréal, 2048.

Une foule anarchique et cosmopolite fourmille le long de la rue sainte Catherine. L’armada populaire est multicolore de peau tandis que les corps sont de chair, de métal, ou bien encore métis. Homme et androïde, chacun est différent mais tous sont identiques dans la masse, individus trop pressés, croisant l’autre sans même le regarder. C’est une tourbe de bras et de jambes. D’identités.
Certains sont riches. D’autres sont pauvres. Loin du manichéisme, ils manipulent, écrasent. Grondent, se révoltent. Se soumettent ou subissent. Ignorent et se contentent d’avancer. Ils vivent, se confrontent et se répondent car cette foule polymorphe, insaisissable, est l’essence même du mouvement.
C’est la danse des humanités.
De notre société.
Staff
Léandre Luissier - L'Archiviste
DC : Johann Keegan - Logan Duval
Fondateur & graphiste - Présent

Les figures de l'ombre
Nouveautés

▬ 06/18 :Lancement de Human Outside, pour les deux ans du forum ! C'est un grand remaniement qui n'attend plus que vous ♥
Prédéfinis

DATE 1 : Icare et Riley
 :: Extérieur :: Events :: Speed dating

Mails : 68
avatar
Sam 1 Sep - 23:25


Pour cette première rencontre, deux êtres opposés que la différence et la fascination pourraient rapprocher.
Un garçon des rues au cœur d’or et un ange de grâce, de circuits et de codes tout droit descendu du ciel.
Arriveront-ils à communiquer pour autant ?
Seul l’avenir nous le dira.

Riley commence



Début du prochain Date le lundi 17 septembre


Mails : 10
Surnom : Starlette des rue
Emploi/loisirs : Livreur à plein temps / Photographe insolent
Portrait robot : Un masque de chieur pour cacher ses incertitudes et son trop plein d'envie d'aller vers les autres.

Un appétit sans bornes pour l'inconnu.

Un appétit sans bornes tout court.

Cheveux qui changent sans arrêt de couleur.

Enthousiaste des poissons et de la vie marine en général.

Joli cœur.
avatar
Lun 3 Sep - 15:11
Petite casquette enfoncée sur la tête, bouteille de cola bien fraîche en main, je déambule sous les voilures blanches et slalome entre les tables. Il y a plus d'ambiance que ce à quoi je me serais attendu, à tel point que j'commence à me prendre au jeu, à me laisser aller. Grand Jeanjean, avec qui j'm'étais pointé à la base, est déjà parti faire les yeux doux à quelques minettes qui ne s'inquiéteront pas suffisamment de son allure défaite pour lui refuser un numéro de téléphone. C'est bien pour lui. Pour une fois qu'il a une chance avec des filles de nos âges... À moins qu'il les préfère plus matures, va savoir.

En attendant, j'me demande ce que je fiche là. Enfin, je le sais bien, j'me suis laissé traîner parce que Jean avait besoin de soutien. Et c'est comme ça que j'me retrouve planté au milieu d'une foule d'inconnus, tantôt rieurs, tantôt en colère, excités, nostalgiques. J'ai bien fait d'venir avec mon appareil, mais y'a autre chose que toute cette belle populace qui capte mon intérêt : j'ai nommé le buffet ! Ces belles barquettes de poulet épicé et de petits poivrons grillés rutilant commencent presque à me faire loucher tellement j'ai les crocs. Ni vu ni connu, j'en chope une au passage avant de me diriger vers une place libre, à l'ombre.

J'ai jamais tenté le speed-dating avant, juste une sorte de shot-party au terme de laquelle j'm'étais promis d'effacer définitivement de mon esprit les saloperies que l'alcool m'avait fait proférer. Alors le speed-dating, pourquoi pas. J'avoue avoir un peu de mal à prendre le truc au sérieux, sauf que je suis trop curieux pour faire demi-tour à ce stade. Y'a des filles assez mignonnes, mais leur groupe est si soudé que je ne vais même pas m'y risquer, puis de toute façon ce serait contre les "règles" qui ont été mises en place par le ou les organisateurs. Non décidément, cette place à l'ombre me l'fait bien.

Une fois au calme, j'attrape une brochette et mords sauvagement dedans, mais pour étancher ma soif, j'avoue que j'aurais tout de même préféré un bon verre d'eau plutôt qu'une boisson sucrée. Enfin bref, je saurais m'en contenter. Je sens que ce speed-dating fera un parfait pic-nique pour moi. Sauf qu'au bout de dix minutes, je me triture les doigts, je joue avec mes boucles d'oreilles, je m'évente le visage avec ma casquette : le stress. J'ai sous-estimé le nombre de personnes réunies ici, j'ai besoin de focaliser mon attention sur autre chose. Alors ça commence par les oiseaux sous la table, occupés à picorer les miettes, puis les gouttes de condensation sur ma bouteille de coca...
Voir le profil de l'utilisateur
Mails : 16
Surnom : Icare
Age du Montréalais : 71
Emploi/loisirs : Funambule, danseur
avatar
Mar 11 Sep - 1:32
J’accompagne mon frère au Speed Dating. Cela fait maintenant 3 jours que je n'ai pas joué devant un public et papa a trouvé bon que je me sociabilise, à défaut de travailler.

#À DÉFAUT de travailler #
## Papa est déçu. Émotion négative. Je ne dois pas passer plus de 2 jours sans danser. Au delà papa est déçu. ##


Au parc, je vois de nombreuses personnes.

## Décompte du nombre d'humains sur place : 86 à 13h02min45sec00 ##

Mon taux de sociabilisation allait beaucoup augmenter. Cela donnera du bonheur à papa. Je reste d'abord avec Odyssée. Il y a trop de monde pour que j'entame une interaction simultanée. En effet il n'y a pas d'immeuble. Je ne peux donc pas faire de spectacle de funambule.

Odyssée s'installe à une table et discute avec un homme. Je les regarde et les écoute, mais pas de trop près pour ne pas gêner leur interaction.

## Pensées d’Icare sauvegardées dans une autre archive ##

Alors qu'ils tentent de definir ce qu'est l’amour, mon programme curiosité s'active. Je veux savoir ce que c'est. Je dois poser mes questions à quelqu'un. Alors je regarde autour de moi pour voir si quelqu'un est seul. Ma vision balaye les tables et repère un homme aux cheveux bleus qui regarde les oiseaux. IL REGARDE LES OISEAUX ! Mes processeurs donne la priorité de calculs à cette personne. Je dois le voir.

Alors je m'approche en marchant et je m'assois face à lui, en jetant un petit regard aux oiseaux durant mon déplacement.

“Bonjour, je m'appelle Icare, je suis un Androïde. Les oiseaux sont beaux, pas vrai. Tu aimes les oiseaux ?”

Il a les cheveux bleus comme mon frère, mais ce n'est pas un robot. C'est un humain. Je me socialise avec un humain, et il va m’apprendre ce que c’est l’amour.


Défi en cours, à réaliser:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Extérieur :: Events :: Speed dating
DATE 1 : Icare et Riley

Sauter vers: