Humaine robotisée ? [Ft. Christina El-Morsi]
 :: Montréal :: Centre-ville culturel

Mails : 77
$ : 1692
Raven Aston
Lun 5 Aoû - 15:50
Raven vérifia que la lumière était éteinte, jeta un dernier regard au magasin puis ferma la porte. Comme d’habitude, elle dût jouer avec la clef pour que cette dernière daigne tourner dans la serrure. Elle soupira, força un peu et, une fois certaine que la porte était fermée, attrapa son sac et fourra ses mains en poche. Elle n’aimait pas effectuer la fermeture de la librairie, mais elle devait bien ça à sa patronne. Après tout, Raven était partie vivre une semaine chez son oncle à Québec, alors que Morgane comptait sur elle. C’était une aubaine qu’elle ne se soit pas fait virer.

Elle demeurait anxieuse lorsqu’elle marchait dans la rue et parfois, elle craignait que le prochain client soit un flic venu la chercher. Il n’en était jamais rien. Mais elle restait prudente.

La boutique fermait tôt le mardi : il n’était que 18h et les effluves des restaurants et autres brasseries embaumaient dans les rues de Montréal. Bientôt, elle sentit son estomac se contracter et réclamer à manger. Raven bifurqua et observa l’enseigne d’un restaurant de burgers qu’elle connaissait bien. Elle en mangeait rarement, mais elle avait bien le droit d’avoir sa dose de gras de temps en temps, non ? Elle pourrait le déguster tout en rentrant chez elle. Une belle soirée en perspective !

Elle s’apprêtait à rentrer dans le bistro, lorsqu’elle vit une voiture de sport débouler dans la rue. Encore un qui n’était pas capable de lire les panneaux de signalisation… Ou peut-être que l’engin était piloté par un robot. Fort probable. Dans le même temps, une jeune femme voilée traversait la rue un peu plus loin. Raven n’eut pas le temps de réagir. De toute façon, à part l’avertir, qu’aurait pu-t-elle faire ? Mais l’inconnue n’eut pas besoin de ses conseils : elle évita aisément le véhicule avec souplesse et traversa la route. La voiture lui répondit par un tonnerre de klaxons, mais elle n’en avait cure.

La libraire fronça les sourcils. Aucun être humain ne pouvait avoir ce genre de réflexes. Mais un robot n’aurait-il pas attendu avant de traverser ? Ils n’avaient pas pour habitude de mettre leurs boulons en danger. Elle… Elle semblait avoir agi par instinct.

Raven lança un regard désolé à la carte de burgers et fit demi-tour. Sa cible avait pris une ruelle étroite, moins fréquentée. C’était l’occasion. Elle s’élança à sa poursuite, puis ralentit sa course une fois derrière elle.

- Hé !

C’était certainement pas une bonne idée. Mais elle voulait en avoir le cœur net. Au mieux, elle passerait pour une dingo, au pire… elle sentait la lame de son canif dans la poche arrière de son pantalon.

- Comment t’as fait ça ?
Mails : 36
Double-compte : Nada
Surnom : Numéro 2
Emploi/loisirs : Caissière
Portrait robot : ► Colle des stickers dans les toilettes des gens ► Glisse des portes clés dans les sacs des gens quand elle fait ses courses ► Donne des cartes du tarot de Marseille pour faire passer des messages ► A presque toujours un androïde chat dans son sac à main ► Parle la langue des donuts couramment ► Porte le voile
$ : 1200
Christina El-Morsi
Mer 7 Aoû - 2:04
Humaine robotisée ? [Ft. Christina El-Morsi] 1565136214-tumblr-p90b7qwdt01vh0a1ho1-500-1

Somewhere deep in the dark a howling beast hears us talk.


Christina avait évité de justesse une voiture, enfin, son IA. Cette dernière avait prit les choses en main, au moment ou elle n’allait être plus qu’un tas de boulot sanguinolents. La violette ne faisait plus vraiment attention aux détails, depuis qu’elle avait comprit qu’elle ne risquait rien. Elle devrait, bien sûr, mais c’était vraiment une perte de temps, alors que le ciel était encore si clair. Avoir le nez en l’air était tellement plus plaisant que sur cette route grise et moche. N’importe qui aurait été d'accord.

Elle était décidée à aller voir son vendeur de crêpes fantasy préférés, celui auprès duquel elle apprenait à faire les siennes. Il pouvait faire n’importe quel modèle, s’il avait l’image sous les yeux, c’était ce qu’elle trouvait vraiment génial dans cet art. Les déclinaisons étaient infinies. En plus, étant une cliente régulière, il lui donnait de bons tuyaux pour commencer les siennes. A chaque fois, elle ressortait de cette boutique grandie, prête pour le prochain niveau. Sautillant gaiement, elle se demandait ce qu’elle allait bien pouvoir commander quand une voix la stoppa dans son élan. Etant seule dans la ruelle, elle regarda autour d’elle, avant de constater que c’était bien à elle qu’on s’adressait.

Fait quoi ?

L’autre lui expliqua qu’elle l’avait vu bouger, éviter la voiture. Ah. Visiblement, c’était un problème. Elle n’en avait jamais eut, pourquoi fallait-il que ça commence ce soir ? Christina décida de noyer le poisson.

Je ne vois pas de quoi vous voulez parler.

Elle secoua la tête. Étonnée par tant de familiarité. La femme en face semblait avoir son âge, peut-être était elle plus jeune ? La violette plissa des yeux dans la pénombre, essayant de voir quelque chose malgré l’obscurité grandissante. A bien y regarder, elle semblait plus jeune, pas de beaucoup, mais suffisamment pour marquer une différence. Christina fit la moue, pas spécialement apeurée par cette situation pourtant inquiétante.

Déjà, je vois même pas pourquoi vous me tutoyez, je crois pas qu’on se connaisse. Ou peut être que si ? Je sais pas trop, je vois beaucoup de gens. Merde, dans tous les cas, c’est pas cool d’aborder les gens de cette façon ! Elle pointa un doigt accusateur, l’air sérieux. Vous pourriez faire peur à quelqu’un !

Remettant son voile en place, elle hocha la tête de haut en bas, certaine d’avoir dit ce qu’il fallait dire dans ce genre de situations. Serrant son sac à main contre son épaule, elle s'apprêta à continuer son chemin.
Mails : 77
$ : 1692
Raven Aston
Lun 12 Aoû - 14:30
Raven gardait les poings serrés, bras tendu le long de son corps. La femme qui lui faisait face lui semblait jeune, de même que le timbre de sa voix. Peut-être était-elle un brin plus âgée qu’elle ? Difficile de juger avec son voile et la pénombre de la ruelle. La libraire serra les dents quand elle entendu sa réponse. Il était indéniable qu’elle mentait. Elle aurait pu donner un renseignement plus plausible – elle pouvait être une adepte de parkour ? – mais au lieu de cela, elle essayait de cacher la vérité. Elle était débile, ou quoi ? Elle savait ce qu’elle avait fait et elle savait que Raven l’avait découverte. Agir de la sorte ne l’aiderait pas à fuir la libraire.

En tout cas, elle avait l’air d’avoir affaire à une snob. Qui s’offusquait d’être tutoyé en de pareilles circonstances ? Décidée, Raven fit un pas de plus en avant et haussa les épaules en un geste désinvolte.

- Oh, madame est dérangée par tant de familiarités ?

Elle ricana avant de froncer les sourcils, plus sérieuse. Faire peur à quelqu’un ? Ah ! C’était elle qui avait les jetons, après avoir vu les réflexes inhumains de cette femme. Hors de question de l’avouer, cependant.

Raven l’observa refermer sa prise sur son sac à main, prête à se détourner. Pour l’étrangère, la conversation était terminée. Que faire ? Elle n’avait pas le temps de réfléchir, d’élaborer une stratégie. Mais elle devait savoir.

- Attends…dez !

Elle se mordilla la lèvre inférieure et rattrapa la jeune femme.

- Je sais ce que j’ai vu et tu le sais aussi !

De plus près, Raven était en mesure de détailler son visage. La peau mate, des traits fins, de longs cils noirs… Rien n’indiquait une appartenance robotique quelconque. Elle mit sur le compte de sa paranoïaque les légers reflets mauves qu’elle crut apercevoir sur la peau sombre.

- Alors ça ne sert à rien de me mentir.

Son cœur battait vite dans sa poitrine ; la tête relevée et le maintien droit, elle dardait sur l’étrangère un regard décidé. Elle n’abandonnerait pas.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Montréal :: Centre-ville culturel
Humaine robotisée ? [Ft. Christina El-Morsi]

Sauter vers: