Outta My {M I N D} [PV : Christie]
 :: Montréal :: Centre-ville culturel :: Vieux-Montréal

Mails : 148
Surnom : Weirdos
Emploi/loisirs : Pirate
Portrait robot : — Hyperesthésie.
— Tremblement essentiel
— Intolérant au gluten.
— Phobie sociale.
— Mauvaise motricité.
— S'exprime via son smartphone
$ : 2744
Numa Maggiorano
Jeu 8 Aoû - 20:28




Christina & Numa
Outta My {M I N D}

Numa ne sourcilla pas, lorsque le mug se prit le mur. Il observa les éclats se disperser, le reste de capucino se déverser au sol. Une pointe lui perça le coeur, en songeant qu'elle était brisée à jamais, alors que le visage de Venom se décomposait sur le plancher. C'était une version de Todd McFarlane, à l'époque où il dessinait pour Marvel. Un truc plutôt rare, étant donné les relations que le dessinateur avait entretenues avec Marvel. Juste avant Spawn. Numa n'accorda pas de regard à Christina, ses yeux étaient fixés sur les bouts du mug. Plusieurs petits éclats avaient glissé sous la table basse, le plancher était en train de boire le capucino. Il ne savait pas comment on réparait les choses. Il ne crisa pas, il ne se mit pas en boule en se balançant d'avant en arrière, il ne hurla pas en réponse au cri de rage de Christina. Il resta, inerte, apathique. Il se refusait à comprendre ce qu'il s'était passé, il se refusait à écouter les mots qu'elle lui jetait à la figure comme du sable. Au début, on peut penser que ça n'a pas d'impact, jusqu'à ce qu'on s'en prenne dans les yeux.

Puis bon, fallait pas se leurrer.

Numa avait déjà entendu bien pire.

Cependant, le jeune homme crut bon d'en rajouter une couche. Il balbutia :

« Je-je-je-je... suis pa-p-pas mi-mi-mi-mineur. »

Et Numa se referma comme une huître. Il avait failli dire qu'il ne travaillait pas dans les mines, mais au moment où il le pensa, il comprit que ce n'était pas ce que Christina avait voulu dire. Ça faisait toujours mal de se faire rejeter de la sorte. Lui, un petit con arrogant ? Pourquoi ? Pourquoi dire la vérité donnait toujours ce genre de réactions ? Ploc-ploc-ploc. Le liquide goûtait sur le sol, l'un des fragments était coloré de capucino, la poudre au fond s'était décollée de la faïence. Christina semblait manquer de souffle, que devait-il faire ? Numa était concentré sur ce pauvre Venom, explosé contre le mur. En réalité, là, c'était la seule chose qui avait de l'importance. La jeune femme semblait au bord de la crise de nerfs, il voyait ses veines gonfler sous sa peau mate, la sueur perler au bord de sa mâchoire. Le détail de son cou, contracté, alors qu'elle grondait son venin. Ce n'était pas si moche.

Au final, Christina s'excusa, et elle s'en alla. Numa ne la retint pas. Il ne savait pas ce que la logique voudrait. Il n'avait pas non plus envie de la retenir.

Le silence revint, la migraine afflua dans ses tempes. Au bout d'un moment, le jeune homme se leva et il verrouilla la porte d'entrée. Comme si de rien ne s'était passé, il se contenta de se remettre sur son jeu.

Ce fut lorsque des moisissures commencèrent à germer sur les bouts du mug que Numa se résolut à taper sur Google, « comment nettoyer un mug cassé ». Il se coupa d'ailleurs, il se lava les mains plusieurs fois, il observa le sang se mélanger à l'eau, et par dépit, il frotta avec une éponge le capucino séché au sol. Il s'en abîma la paume des mains, et il parvint à décolorer le parquet. La table, il essaya de ne pas s'en préoccuper, puisqu'elle semblait tenir toute seule.

Les choses étaient revenues comme avant.

Plus personne pour débarquer chez lui, parler, détourner ses affaires. C'était ce qu'il songeait. En vérité, dès que le jeune homme posait les yeux sur un de ses écrans, il y trouvait les stickers que Super-Caissière avait collés dessus. Il faisait alors son possible pour ne pas les regarder, les ignorer. Mais il ne les décolla pas. Il aurait continué ce petit jeu, si une notification n'était pas venue parasiter ses boîtes mail. Il n'y aurait pas apporté d'attention, si ça n'avait pas concerné Christina. Par habitude, il ouvrit son compte tinder, puisque la notification venait de là. Il découvrit alors qu'un garçon avait matché avec son profil. Enfin... « garçon »... il disait avoir vingt-neuf ans. Sur le papier, il avait tout pour plaire à Christina, puisqu'il était parfaitement son type. Avec un certain sentiment de lassitude, Numa se redressa sur sa chaise, et il fouilla un peu sur internet. Avec son nom, il retrouva un pseudonyme associé à divers forums. Lorsqu'il navigua sur ces derniers, il retrouva des discussions autour du "Chad" parfait, et comment lui tendait à s'y rapprocher, en dépit de sa virginité.

Ce fut là que Numa regarda plus en profondeur sa photo de profil sur Tinder. Bon... quand il comparait ses autres réseaux sociaux, comme le profil étudiant de son ancienne école, dire qu'il était la même personne serait faire preuve de sarcasme. Même lui pouvait faire mieux que ça ! Et pourtant, Dieu - auquel il ne croyait pas - savait qu'il était moche. Mais est-ce que ça le concernait encore ?

Numa se balança sur sa chaise, nerveusement. Il continua son enquête, il découvrit alors que l'inconnu était à son sixième rendez-vous du mois sur Tinder. Les précédents avaient été des échecs, et il avait placardé sa haine un peu partout. Il racontait des choses méchantes au sujet des femmes en général. Numa gardait un visage sans expression, alors qu'au fur et à mesure, il songeait que Christina allait rencontre un incel. Un puceau, condamné au célibat forcé, qui s'épanchait de la haine des femmes, en prétextant que s'il ne les attirait pas, c'était à cause de sa mâchoire. D'ailleurs, l'incel de Christina qualifiait celle-ci de Stacy. Numa prit une grande bouffée d'air, et il se demanda ce qu'il devait faire. Christina ne savait pas qu'il avait son numéro, et il ne pensait pas qu'elle avait envie de lui reparler après ce qu'il s'était passé. Il coinça une main entre ses cuisses maigres, il tapota son pied au sol, en se balançant d'avant en arrière. Plus il se persuadait que ça ne le regardait pas, plus il se balançait. Puis, il tomba sur quelque chose de plus inquiétant.

Il retrouva son pseudonyme ailleurs, notamment en lançant Tor. Parce qu'il était suffisamment con et imbu de lui-même pour utiliser les mêmes pseudo, que ce fut sur readit ou sur le dark web. Chadkiller. Ouais. Numa était allé trop loin pour ignorer ce que Chadkill comptait faire. Sur des sites de drogue, il demandait quel était le meilleur moyen d'utiliser du GHB. Numa fit reculer sa chaise, c'était trop tard. Il rouvrit une fenêtre, il retomba sur les conversations de Christina avec Chadkiller. Il se montrait drôle, le genre de gars avec qui on passait un bon moment. Il lui avait donné rendez-vous le lendemain au Vieux-Montréal dans un café chic. Peut-être que Numa réfléchissait trop, peut-être qu'il allait lui-même trop loin, mais... bordel.

Le jeune homme fixa longtemps l'écran de son téléphone, il n'avait pas eu le temps de prendre le numéro de Christina, ni de lui dire qu'il le connaissait déjà. Au fond, il n'avait aucun scrupule à fouiller la vie privée des gens, cela l'aidait même. Cependant, ce n'était pas une façon élégante de renouer le contact avec elle.

Numa passa une très mauvaise nuit. Il n'arrêtait pas de réfléchir, et de psychoter, en se disant qu'il n'avait rien d'un super-héros. Et puis, Christina n'aimait pas les handicapés. Elle le lui avait dit, démentit ensuite, avait sonné faux. Peut-être méritait-elle ça au fond. Il retomba sur les conversations privées de Chadkiller, où il racontait qu'il avait tout prévu. C'était la bonne. Ou la dernière. Du GHB, et quoi d'autre ?

Même les médicaments ne suffirent pas à l'assommer suffisamment. Au bout du compte, Numa trouva une idée.

Vers 4h17, le jeune homme fini par se lever. Il se traîna jusqu'à la salle de bain. Sans enlever la serviette sur ce miroir de merde, il prit une douche en se forçant à se laver les cheveux. Il avait un objectif en tête. Il n'aimait pas toucher son propre cuir chevelu ni se couper les ongles ; chez lui, ces sensations se traduisaient par une douleur horrible. Comme s'il se coupait la peau au coupe-ongle.  Il parvint péniblement à se décrasser les cheveux, à frotter sa peau, et une fois qu'il termina, il se rinça plusieurs fois. Sur les épaules, il aimait sentir le jet d'eau chaude, ça le massait. Après quoi, Numa ralluma son ordinateur.

15h42.

Chadkiller avait donné rendez-vous à Christina dans un café, rue Saint-Jacques. Numa était déjà à l'intérieur, au fond. Il avait choisi une place dos au mur ; ainsi, Numa pouvait observer les autres, sans craindre de se faire attaquer dans le dos. Il s'était forcé à abandonner ses sweats bleus en quinze exemplaires, il portait un jeans et des baskets à scratch. Il se cachait sous un t-shirt. en XL noir, à l'effigie d'un vieil anime des années 70. Il avait mis son casque anti-bruit, et il se crispa lorsqu'il vit Christina entrer. Cependant, elle ne sembla pas le remarquer. Lui, il faisait mine d'être un étudiant en train de faire ses devoirs.


.
code by Chocolate cookie




Outta My {M I N D} [PV : Christie] 1566168869-bouton-numaOutta My {M I N D} [PV : Christie] 1566169378-bouton-numa2
Voir le profil de l'utilisateur
Mails : 36
Double-compte : Nada
Surnom : Numéro 2
Emploi/loisirs : Caissière
Portrait robot : ► Colle des stickers dans les toilettes des gens ► Glisse des portes clés dans les sacs des gens quand elle fait ses courses ► Donne des cartes du tarot de Marseille pour faire passer des messages ► A presque toujours un androïde chat dans son sac à main ► Parle la langue des donuts couramment ► Porte le voile
$ : 1200
Christina El-Morsi
Jeu 8 Aoû - 22:10
Outta My {M I N D} [PV : Christie] 1565136214-tumblr-p90b7qwdt01vh0a1ho1-500-1

Somewhere deep in the dark a howling beast hears us talk.


Christina n’arrivait pas à oublier Numa. Ce putain de gosse autiste qu’elle avait fini par traumatiser. Bon sang, ce qu’elle pouvait être stupide. Elle devait lui avoir fait peur, et elle comprendrait qu’il se refuse à la voir. La violette même se détestait quand elle était en colère. Sa force était inhumaine, elle aurait pu lui faire du mal. Elle aurait pu lui faire du mal, si elle ne s’était pas calmée sur le champs. Si elle n’avait pas détruit cette tasse, cette table. Bon sang, et dire qu’elle essayait de ne pas devenir monstrueuse. D’être plus, bien plus, que ses prothèses. Chaque fois qu’elle y pensait, c’était pour s’insulter mentalement. Bon sang, ce qu’elle pouvait être stupide

Mais il y avait pire que la violence physique. Elle lui avait dit qu’elle détestait les handicapés. C’est ce qu’elle avait proféré, pour lui faire mal. Mensonge. Elle en avait été une, coincée dans un fauteuil aussi sûrement que ce pauvre gosse l’était dans son esprit. Elle avait été injuste, méchante. Merde, si elle n’avait pas eut aussi honte, elle se serait mieux excusée. Mais elle fuyait. Elle fuyait, parce qu’elle devait lui avoir fait déjà trop de mal. Qu’elle s’en rendait compte, parce que l'égoïsme était un trait prédominant dans son caractère. Elle avait beau ne le connaître que depuis peu, elle avait décidée de ne pas plus interférer. De limiter la casse, parce que la destruction, c’était tout ce qu’elle pouvait apporter dans son sillage. Des mensonges, des secrets qu’on tuerait pour voir enterrer. Numa n’avait clairement pas besoin de ça.

Mais putain, elle ne pouvait pas s’empêcher de culpabiliser. Pour un gosse quoi ! Un débile de première catégorie, qui pourtant, avait réussit à s’ancrer dans son esprit. Et elle le savait, seul le temps, ou un pardon en bon et dû forme lui permettrait de l’oublier. Bon sang, elle avait l’impression d’avoir déçu un petit frère, alors que clairement, c’était pas ça ! Ce n’était pas le même sentiment qu’elle avait envers ses frères d’armes, qui avait combattus la douleur avec elle. Qui étaient prisonniers de leurs conditions, c’était étrange. Plus bizarre encore. Alors, pour oublier, elle avait accroché un homme. Julien. Pas le plus beau, pas le plus spirituel, mais il avait été au bon moment, l’avait liké alors qu’elle était en train de regarder un film d’horreur. Christina n’avait pas hésité, s’était dit pourquoi pas. Il se remettait d’une rupture difficile, et elle avait besoin de se changer l’esprit.

Ils se donnèrent rendez-vous dans un café. Julien avait au moins un sens aigu des priorités, il savait comment plaire à une femme. Le café était chic, dans un coin pittoresque. Ca faisait rêver, laissait espérer une suite relativement convenable. Son match était un peu timide, pas très à l’aise avec les femmes, mais elle était persuadée de pouvoir en tirer deux ou trois bonnes surprises. Parfois, ça collait, parfois non, mais elle ne partait jamais défaitiste. Et puis, le but était quand même de prendre un maximum de bon temps.

Le jour J, Christina enfila son plus beau voile. Il était couleur crème, mais selon la position du soleil, prenait des teintes différentes. Il mettait en valeur la couleur de sa peau, rien que ça. Prenant un pantalon marron beaucoup trop moulant, et un petit gilet d’une teinte plus foncée, elle s’était maquillée de façon naturelle, avait peint ses ongles en violet clair. Ouais, elle était parfaite. Une petite bombe, qui n’allait pas tarder à faire son effet. Entrant dane le café, elle chercha du regard son match, et, constatant qu’il n’était pas la, s’installa à une place libre, attendant que l'androïde serveur prenne sa commande.

Mails : 148
Surnom : Weirdos
Emploi/loisirs : Pirate
Portrait robot : — Hyperesthésie.
— Tremblement essentiel
— Intolérant au gluten.
— Phobie sociale.
— Mauvaise motricité.
— S'exprime via son smartphone
$ : 2744
Numa Maggiorano
Jeu 8 Aoû - 23:08




Christina & Numa
Outta My {M I N D}

« Vous allez bien, jeune homme ? »

Numa sursauta en se cognant le genou contre la table. Toutefois, sans exprimer la douleur, il hocha la tête en évitant de regarder la serveuse. Celle-ci, alertée par son corps crispé; et sa tête rentrée dans les épaules était venue voir. Elle vérifia s'il avait fini sa boisson, puis elle constata qu'il ne l'avait pas touché. Il n'aimait pas les sodas, il n'aimait pas les trucs sucrés, ni le thé, ni le café. Et il préférait son capucino en poudre au reste. Il avait commandé le premier truc qu'il avait vu dans le menu, à savoir une boisson gazeuse ; la seule chose qu'il appréciait, c'était de regarder les bulles remonter dans le verre. La serveuse s'éloigna en murmurant à son collègue que le « petit rouquin » était étrange. Numa aurait aimé répliquer qu'il n'était pas petit, et qu'un mètre soixante-treize, c'était tout à fait moyen, mais pas PETIT. Il avala sa salive, et nerveusement, le jeune homme se balança d'avant en arrière, légèrement. Il essayait de rendre sa stéréotypie la plus discrète possible, mais il avait déjà attiré l'attention de quelques personnes.

Si Christina n'avait pas mis du vernis, et si elle n'avait pas parlé assez fort au serveur qui vint prendre sa commande, le jeune homme aurait eu du mal à la reconnaître. Numa s'accrochait aux détails, les défauts physiques, comme une peau pas toujours parfaite, ou l'épaisseur des cils. Si bien qu'au final, il n'avait jamais réellement regardé la jeune femme dans son ensemble. Sans ses affreux cheveux violets, elle pouvait être belle. Cependant, ça ne signifiait toujours pas qu'il ressentait de l'attirance. Il voyait Christina comme Christina, rien d'autre. Cependant, elle avait — elle aussi — attirée l'attention, sans doute grâce au maquillage qui harmonisait son regard, à cause de son voile qui mettait en valeur la couleur de sa peau. Numa se demandait encore pourquoi Chadkiller l'avait surnommé « Stacy » ; il n'était pas ignorant à la culture incel. À une époque, il avait pensé que tout ce qu'ils évoquaient sur les forums était probablement vrai. Selon les incels, il y avait deux catégories d'hommes : les Chad, et les autres. Les Chad étaient beaux hommes, avec une mâchoire carrée et virile, ceux capables de coucher avec n'importe quelle femme d'un simple regard — quand bien même certaines éprouvaient de l'indifférence face à leur genre. Et il y avait l'autre partie, celles à laquelle les incels appartenaient. Ils n'étaient pas forcément très laids, mais ils n'avaient pas la mâchoire carrée. Il existait l'équivalence féminine, du Chad, la Stacy. Cependant, Numa ne retrouvait pas Christina dans l'image qu'on se faisait d'une Stacy, sans doute parce qu'il la connaissait, ou qu'elle n'avait pas un physique de blanche.

Numa émit un ricanement nerveux, si bien qu'il attira l'autre serveur. Un type plutôt mignon, qui avait des allures d'étudiants en art qui travaillaient ici sur son temps libre, afin de payer la fac. Il rentra soudain dans son champ de vision, au même moment où un jeune homme arriva. Numa n'entendit pas ce qu'il lui disait, ses yeux s'accrochèrent aussitôt face à Chadkiller. Le susnommé n'était pas laid, en soi, il avait un physique banal. Au contraire de l'étudiant, qui lui demandait s'il connaissait Akira grâce à la rediffusion qu'il y avait eu quelques semaines plus tôt au cinéma. Numa lui jeta un coup d'oeil, et il bafouilla :

« N-n-non... c-ét...c'éta... c'était... »

En oubliant que la référence à laquelle le serveur faisait allusion se trouvait sur son t-shirt. Chadkiller n'était pas mince ni gros, pile dans la moyenne. Il n'était pas musclé, juste un peu gras. Il avait mis une chemise, rentrée dans son pantalon, et il sentait le parfum bon marché. Le serveur essayait de capter son attention, si bien que Numa ne savait plus trop sur quoi s'attarder ; il avait les yeux assez clairs, et avec les reflets de la lumière dans son iris le déconcentrait. Chadkiller se rapprocha vers Christina, et il se présenta en rougissant, il bafouillait un peu. Pourquoi fallait-il que le serveur se décide à lui parler, pile à ce moment-là ? Par ailleurs, il crut bon de lui conseiller l'une des pâtisseries qui faisaient la renommer du café, et Numa se leva brutalement. Il renversa la chaise, et il contourna le jeune homme en se balançant d'avant en arrière.

« N'oublie pas ta consommation, gronda le serveur avec frustration. »

Il remarqua ensuite son sac laissé au sol, alors que Numa progressait vers Christina et Chadkiller. Au moment où ce dernier s'assit, il tira sur la chaise pour l'en empêcher. Sa main tremblait tellement qu'il la crispait sur le dossier. Il tourna la tête sur le côté, et il essaya de saluer Christina en bégayant. Chadkiller, complètement déconcerté lança un regard gêné aux alentours, comme si quelqu'un allait venir le débarrasser du môme.

« C-c-c-c'est m-m-m-ma pl-pl-place... »

Souffla Numa. Bon, niveau discrétion, ce n'était pas ça. Christina aimait avoir l'attention ? Parce que tous les yeux étaient braqués sur eux.

.
code by Chocolate cookie




Outta My {M I N D} [PV : Christie] 1566168869-bouton-numaOutta My {M I N D} [PV : Christie] 1566169378-bouton-numa2
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Montréal :: Centre-ville culturel :: Vieux-Montréal
Outta My {M I N D} [PV : Christie]

Sauter vers: